Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


AA - publié le Lundi 18 Janvier à 16:25

Etude : Les aliments riches en graisses saturées perturbent le sommeil



Une étude clinique a été menée sur un échantillon d'hommes et de femmes, d'une moyenne d'âge de 35 ans, qui ont passé cinq nuit dans un laboratoire du sommeil.



AA / Mohamed al-Sayyed
AA / Mohamed al-Sayyed
Une récente étude américaine a révélé que la nature des aliments consommés par une personne n’influe pas uniquement sur les risques d’obésité et de maladies cardiaques, mais joue également un rôle essentiel dans la qualité du sommeil. 

Les chercheurs de l’Institut de nutrition de Colombia, Université de New York, ont établi que consommer, une seule journée, des aliments riches en sucres et en graisses saturées, réduit la phase de sommeil profond au cours de laquelle le corps humain régénère ses capacités physiques et mentales. 

Dans l’étude publiée dans le dernier numéro de la revue « Médecine du Sommeil », les chercheurs expliquent qu’ils ont mené leurs travaux sur un échantillon d’homme et de femmes, d’une moyenne d’âge de 35 ans, qui ont dû passer cinq nuits dans le laboratoire du sommeil. 

Les participants à l’étude ont passé 9 heures au lit chaque nuit, de 22h00 à 07h00 du matin. La moyenne de sommeil était de 7 heures et demi pour tous les participants. 

Une partie de l’échantillon a eu des repas comportant un taux élevé de fibres et de protéines, et la seconde partie a suivi un régime alimentaire composé de taux élevés de graisses saturées et de sucres, et très peu de fibres. 

Les examens du trouble du sommeil ont consisté à observer l’activité et les ondes cérébrales, le niveau d’oxygène dans le sang, le rythme cardiaque, la respiration ainsi que les mouvements des yeux et des pieds. 

Les observations ont montré que les personnes ayant consommé des aliments riches en sucres et en graisses saturées ont eu un sommeil agité et une phase de sommeil profond plus courte, par rapport à l’autre groupe. 

De précédentes études ont révélé un lien étroit entre les troubles du sommeil et les risques d’AVC et de crise cardiaque. 

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus