Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


Leila Assam - Lemag - publié le Samedi 4 Janvier à 21:35

Etant anti-polisario, un universitaire marocain se voit refuser la nationalité espagnole



Lemag : H.O.Y. est un universitaire marocain résidant en Espagne depuis une vingtaine d'années, il enseigne l'Algèbre dans plusieurs universités dont celle de Saragosse.



La Cour Nationale de Madrid vient de refuser à cet universitaire marocain la nationalité espagnole, confirmant la décision prise par le ministère de la Justice qui avait refusé la nationalité au professeur pour « des raisons d’ordre public et des intérêts nationaux ».

Toutefois, le professeur universitaire ne semble pas si menaçant pour l'ordre public, souligne la presse espagnole qui assure que derrière ce refus de lui octroyer la nationalité espagnole se pointe son activisme anti-polisario.

En fait, le refuse de la nationalité au professeur marocain arrive suite à un rapport du CNI (Centre national de renseignement ) qui l'accuse de "travailler depuis 2004 avec un Service marocaine de renseignement et de contre-espionnage."

Le CNI le montre comme "un partisan actif dans la promotion des manifestations ( ... ) pour porter préjudice à l'image de l'Algérie et le Front Polisario dans notre pays".

Cet attachement du professeur au Maroc montre, selon le rapport, "son refus de renoncer à sa nationalité d'origine, nécessaire pour acquérir la nationalité espagnole".

Le tribunal voit en son comportement "un exemple de ce qui peut être considéré comme contraire à l'intérêt national du pays hôte et manifestement contraire aux intérêts subjectifs de l'intégration." souligne El Periodico de Aragon.

               Partager Partager


Commentaires

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara