Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Lundi 13 Juillet à 16:11

Espagne : L'alerte anti-terroriste sera maintenu à son niveau maximal pour 'risque élevé" d'attentat



Madrid - Le niveau 4 d'alerte antiterroriste pour "risque élevé" d'attentat en Espagne, décidé le 26 juin, sera maintenu jusqu'à la prise d'une décision sur son changement par les services de renseignement et de lutte antiterrorisme, a affirmé lundi à Madrid le ministre espagnol de l'Intérieur, Jorge Fernandez Diaz.



Le niveau d'alerte 4 sur 5 décidé par le ministère après les attentats terroristes perpétrés en Tunisie, en France et au Koweit, sera maintenu jusqu'à ce les services d'intelligence et de lutte antiterroriste jugent nécessaire de le réviser, a dit M. Fernandez Diaz dans un entretien accordé à la chaîne de télévision publique espagnole TVE, réitérant qu'il existe un "risque élevé" d'attentat terroriste en Espagne.

"Le risque zéro n'existe pas, mais notre obligation est de minimiser ce risque", a souligné le ministre, notant que cela ne doit déclencher "l'alarme" dans le pays.

M. Diaz a dans ce cadre mis l'accent sur l'importance de la "collaboration des citoyens pour apporter des pistes aux enquêteurs" sur cette menace.

Le ministre de l'intérieur a en outre fait observer que ce qui préoccupe actuellement l'Espagne c'est le risque du terroriste "déplacé frustré", qui n'a pas pu "pour diverses raisons" partir combattre dans des zone de conflit, de commettre un attentat dans le pays.

Ces type de jihadistes sont restés dans le pays et "attendent l'occasion pour pouvoir planifier et commettre un attentat", chose qui préoccupe particulièrement les forces de sécurité espagnoles, a relevé le ministre, évoquant également la menace que représentent pour la sécurité nationale les combattants étrangers retournés des zones de conflits, estimés, selon le service Europol, à quelque 1.300 personnes provenant des pays de l'UE.

"Il y une typologie de terroriste qui nous préoccupe plus à savoir celle des déplaces frustrés", a indiqué le responsable espagnol, révélant que le service Interpol chiffre à 20.000 le nombre de personnes de différents pays du monde qui combattent avec le groupe terroriste "Etat islamique" en Syrie, en Irak et en Libye, dont 4.000 issues de pays de l'Union Européenne.

Le ministre a révélé qu'au cours des six premiers mois de l'année 2015, un total de 48 présumés jihadistes ont été arrêtés et déférés devant la justice espagnole.

L'Espagne avait décidé le 26 juin dernier d'élever l'alerte antiterroriste du niveau 3 au niveau 4 suite aux attentats perpétrés en Tunisie, en France et au Koweït ayant fait plusieurs morts.

Le niveau d'alerte 4 signifie une présence accrue de policiers dans les rues, en plus d'une augmentation de la surveillance particulière dans les endroits susceptibles d'être la cible d'attaques ainsi que les infrastructures sensibles comme les centrales nucléaires et les installations électriques, les aéroports et les stations de trains et d'autobus.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara