Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Revue des éditos quotidiens: Rabat - Les éditorialistes des quotidiens... | via @lemagMaroc https://t.co/J0UtUw8iGb https://t.co/PTaMIcsNpG


Larbi Amine - publié le Lundi 2 Février à 21:34

Espagne : 250 téléboutiques, boucheries et épiceries ‘Halal’ qui financeraient Daech et Al Qaida




Madrid : Un rapport des services spéciaux espagnols, met en accusation un réseau de commerces et entreprises appartenant à des membres de la communauté musulmane qui tremperaient dans le financement de Daech et Jabhat Al Nusra en Syrie.



PH contrepoints
PH contrepoints
En effet, Les services spéciaux espagnols ont indiqué que plus de 250 téléboutiques, de Boucheries Hallal et d’épiceries Hallal, propriétés de musulmans vivants en Espagne, seraient impliqués dans le financement de Daech et Jabhat Al Nusra en Syrie, et ce via un réseau international incontrôlable de transfert de fonds, dit ‘Hawala’.

Selon un rapport sur le sujet, publié par le quotidien espagnol El Pais et l’agence de presse italienne, Ansamed, les services de sécurité espagnols auraient identifié environ 300 terminaux et ‘bureaux’ clandestins du réseau ‘Hawala’ dans les villes de Barcelone, Tarragone, Lleida, Bilbao, Santander, Valence et Madrid. Ce réseau est utilisés pour financer les activités jihadistes tout comme il serait utilisé par des immigrants syriens, tunisiens, algériens et pakistanais pour envoyer en dehors de l’Espagne, des fonds dont les conditions d’acquisition ne sont pas toujours avouables.

Les mêmes sources ont ajouté que les services de renseignement espagnols estiment que le réseau ‘Hawala’ est également le moyen par lequel, les 100 combattants espagnols en Syrie qui sont de jeunes d’origine marocaine pour la plupart d’entre eux, font transférer des parties de leurs paies vers leurs familles.

Le réseau 'Hawala'

Le circuit Hawala en Espagne serait contrôlé par des groupes pakistanais établis en Catalogne. Ils assureraient selon les services espagnols, des transactions estimées à 300 millions d'euros par an, au service de 150.000 clients.

Dans le monde, ‘Hawala’ qui s’inspire d’un modèle originaire de Chine, serait responsable des déplacements de plus de 200 milliards de dollars de fonds, par an, en échappant à tous contrôles.  

 



               Partager Partager