Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


Abdelghani AOUIFIA - MAP - publié le Jeudi 19 Mai à 15:26

Ernst & Young: Le Maroc une porte d’entrée sûre et fiable vers l’Afrique (interview)





La stabilité dont jouit le Maroc dans un environnement régional en proie à l’incertitude, les réformes audacieuses qu’il a entreprises durant les dernières années et ses équilibres macroéconomiques ne cessent de renforcer l’attrait du Royaume et sa résilience aux yeux des grands centres de recherche internationaux.

Parmi ces centres figure le cabinet international d’audit Ernst & Young (EY), qui a estimé dans une interview à MAP-Johannesburg que le Maroc s’impose, notamment grâce à stabilité politique, comme porte d’entrée à la fois sûre et fiable vers l’Afrique, en particulier vers les marchés de l’Afrique du nord et de l’ouest.

«Ce facteur de stabilité politique nous permet d’anticiper des flux soutenus des investissements vers le Maroc dans les années qui viennent», indique Michael Lalor, directeur de EY-Afrique, qui a participé à l’élaboration du baromètre «Africa Attractiveness Index».

Ce baromètre, publié la semaine dernière à Johannesburg, classe le Maroc comme le deuxième pays le plus attractif en Afrique en termes d’investissements. 

Dans ce baromètre des 20 pays les plus attractifs en Afrique, le Maroc talonne de près l’Afrique du sud au niveau continental et devance l’Egypte, le Kenya et l’Ile Maurice. 

Au niveau de l’Afrique du Nord, le Royaume mène le classement devant l’Egypte, la Tunisie (8ème au classement général) et l’Algérie (16ème).

Il s’agit d’une reconnaissance majeure d’autant plus que le baromètre d’EY sert d’outil efficace pour aider les investisseurs à s’adapter à un environnement continental et régional de plus en plus incertain et à évaluer les opportunités et les risques variables sur tout le continent, en leur fournissant un ensemble équilibré de mesures à court et long termes.

Michael Lalor note que les progrès réalisés par le Maroc devront permettre au Royaume de renforcer son statut en tant que porte d’entrée des investisseurs, en particulier vers l’Afrique du nord et les pays francophones d’Afrique subsaharienne.

«Nous estimons que le Maroc demeure une entrée sûre et fiable», souligne l’analyste.

Aux yeux du cabinet, le Maroc ne cesse de réaliser des résultats importants en particulier au niveau de la taille de plus en plus importante de son marché, la diversification de son offre économique, la facilité d’entreprendre des affaires et l’ouverture aux investissements.

Le directeur d’EY-Afrique rappelle, dans ce contexte, que le Maroc a toujours figuré, durant la période allant de 2007 à 2015, parmi les cinq premiers marchés africains en termes d’attrait pour les capitaux et les investissements étrangers directs.

Ainsi, le Royaume a attiré, durant cette période, des investissements étrangers évalués à plus de 46 milliards de dollars, ajoute l’analyste.

Revenant sur la performance du Maroc par rapport aux pays du voisinage nord-africain, M. Lalor souligne que le Royaume s’est constamment imposé comme le pays le plus attrayant pour les investisseurs en Afrique du nord et ce depuis 2010.

En effet, un rapport publié en 2014 par EY souligne que le Maroc est le seul pays en Afrique du nord ayant enregistré une forte progression au niveau des flux des investissements étrangers directs, avec +24 pc.

Le même rapport classe la métropole casablancaise au premier rang des villes nord africaines les plus attrayantes pour les investisseurs avec un score de 26 pc loin devant le Caire deuxième avec 20 pc et Tunis (8 pc).

Emises à partir de l’Afrique du sud, les analyses d’EY revêtent une importance particulière, car elles contribuent à promouvoir l’image d’un Maroc qui ne cesse de réaliser des progrès dans ses projets de se projeter dans toute l’Afrique, fort en cela par les succès retentissant réalisés dans plusieurs pays du continent.

Les analyses d’EY rejoignent celle réalisée par la banque d’investissement sud-africaine Rand Merchant Bank qui a classé le Maroc première destination nord-africaine des investissements dans son classement des pays africains les plus attractifs pour 2015-2016.

Ernst & Young est l’un des quatre principaux cabinets d’audit financier dans le monde. Classé troisième réseau mondial en termes de chiffre d'affaires, ce cabinet dispose d’une présence physique dans 140 pays, dont plus de 30 en Afrique.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara