Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



MAP - publié le Mardi 10 Mai à 11:39

El Khalfi pour une industrie cinématographique sahraouie pour faire face aux contrevérités véhiculées autour du sahara marocain




Fès - Le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, M. Mustapha El Khalfi, a plaidé, lundi à FèS , pour le lancement d'une industrie cinématographique enracinée dans la culture sahraouie avec l'objectif de faire face aux contrevérités véhiculées autour de la question du Sahara marocain.



"Il est impératif de lancer une industrie cinématographique enracinée dans la culture sahraouie, ayant un rayonnement international et capable de faire face aux contrevérités véhiculées par les ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume autour du Sahara marocain", a-t-il dit lors d'une conférence internationale sur "le cinéma et la question du Sahara marocain".

Tout en déplorant les contrevérités véhiculées par certains milieux hostiles au Maroc sur la question du sahara marocain, il a souligné le rôle de l'université marocaine, qui dispose d'un grand nombre de chercheurs et d'académiciens de renoms, dans le soutien de cette industrie cinématographique.

"L'université joue également un rôle de premier plan dans la mise à nu de ces contrevérités et pour une connaissance profonde des réalités historiques liées à la question du Sahara marocain", a-t-il précisé.

Il a également insisté sur l'importance de la recherche scientifique dans la démystification de la thèse des ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume et la mise à nu du caractère fallacieux de la propagande des séparatistes, discrédit frappant les dirigeants du Polisario et des violations des droits humains perpétrées dans les camps de Tindouf.

Dans le même ordre d'idées, le ministre a appelé au lancement d'initiatives de recherches transnationales en partenariat avec d'autres universités étrangères, relevant qu'il s'agit d'une question, qui concerne non seulement les Marocains mais tous ceux qui luttent contre la division et la répartition dans le monde.

Dans ce sens, le ministre a souligné le rôle du Centre cinématographique marocain (CCM), les médias audio-visuels, l'institut supérieur des métiers de l'audiovisuel et du cinéma et les festivals dans la mise en place d'une nouvelle dynamique visant la défense des causes nationales.

M. El Khalfi a mis l'accent sur la stratégie lancée par son département et qui porte notamment sur le soutien, la formation et l'évaluation des actions, rappelant dans ce sens le programme de soutien aux films documentaires sur l'histoire sahraouie et la culture Hassanie, auquel avait été alloué un budget de l'ordre de 15 millions de dirhams.

Il a relevé qu'il s'agit d'un "programme ambitieux et transparent" qui puise sa force dans des réalités historiques et des bases solides. 

"On ne peut pas lutter contre la propagande par la propagande", a-t-il insisté, relevant l'impératif pour les festivals cinématographiques nationaux de consacrer des rubriques aux documentaires sur la culture hassanie.

Le ministre a également mis l'accent sur l'importance de la formation à travers des résidences des cinéastes et de l'évaluation par le biais du festival de Laâyoune sur le Sahara.

Il s'agit d'un projet qui dépasse "la logique de la propagande" pour une bonne compréhension du conflit artificiel autour du sahara marocain et pour jeter les bases d'un réel acte créatif dans un langage de cinéma, a-t-il fait savoir. 

De son côté, le président de l'université Sidi Mohammed Ben Abdellah de Fès, Omar Assobhi a affirmé que la question du sahara était et reste toujours parmi les priorités de cette instance à travers un soutien permanent aux initiatives visant à faire connaitre l'histoire et le patrimoine du Sud du Royaume et l'encouragement aux travaux scientifiques réalisés en la matière.

Il a rappelé un certain nombre d'ouvrages élaborés par les chercheurs relevant de l'université et qui ont évoqué les volets politiques, culturels, juridiques liés à la question du Sahara marocain.

Le président de l'université a insisté sur la nécessité de poursuivre les efforts pour faire face aux manoeuvres ourdies par les ennemis de l'intégrité territoriale du royaume.

M. Assobhi a plaidé pour une coopération accrue entre le diplomate, l'académicien, les journalistes et autres intervenants en vue de garantir la réussite à la nouvelle stratégie visant à démystifier les contrevérités sur la question du Sahara.

Initiée par l'université Sidi Mohammed Ben Abdellah de Fès, cette rencontre internationale de deux jours portera sur plusieurs thèmes dont le rôle du cinéma dans le traitement des conflits et de la question des droits de l'Homme en Afrique du Nord, la marocanité du Sahara: entre arguments historiques et rôle médiatique et la marocanité du Sahara dans les médias.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».