Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Vendredi 19 Septembre à 16:45

Ebola : Le Maroc a décidé de briser la "mise en quarantaine" des pays africains touchés en maintenant les dessertes de la RAM



New York (Nations Unies) - L'ambassadeur du Maroc à l'ONU, Omar Hilale, a souligné jeudi, devant le Conseil de sécurité de l'ONU, qu'en "maintenant les dessertes aériennes" de la Royal Air Maroc, le Royaume a voulu briser la "mise en quarantaine" des pays africains touchés par le virus Ebola.



Omar Hilale
Omar Hilale
En maintenant les dessertes aériennes de la compagnie Royal Air Maroc, qui, a-t-il précisé, continue de desservir de manière régulière le Libéria, la Sierra Leone et la Guinée-Conakry, trois pays d'Afrique de l'Ouest durement touchés par cette épidémie sans précédent, le Maroc a décidé de "briser la mise en quarantaine" de ces pays.
 
"Préoccupé par les effets néfastes de l'isolement des pays touchés par l'Ebola et des restrictions qui leur ont été imposées, le Maroc, sur Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi, a décidé, dans un geste de solidarité, de briser +l'isolement et la mise en quarantaine+ des pays africains touchés par le virus Ebola", en maintenant les vols de la RAM, a dit l'ambassadeur à l'occasion d'un débat d'urgence de l'Organe exécutif consacré à la progression foudroyante de l'épidémie Ebola en Afrique de l'Ouest.
 
Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté une résolution unanime co-parainée par un nombre record de 134 Etats dont le Maroc, pour mobiliser contre l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, qualifiée de "menace pour la paix et la sécurité internationales", une première dans les annales du CS de l'ONU.
 
Et l'ambassadeur de poursuivre que la RAM a continué à maintenir ses vols habituels vers les pays affectés par l'Ebola. Elle continue de desservir de manière régulière ces pays, en assurant trois vols par semaine vers le Liberia, quatre vers la Sierra Leone et sept autres vers la Guinée-Conakry.
 
Les aéroports de Conakry, Monrovia et Freetown "continuent à accueillir les avions de la Royal Air Maroc", a souligné M. Hilale.
 
La décision de maintenir les vols habituels de la RAM reflète, a poursuivi le diplomate, les "sentiments fraternels qui lient le Maroc aux pays frères d'Afrique et d'appartenance à une communauté de destin, de solidarité et d'engagement aussi bien dans les périodes heureuses que dans les circonstances difficiles".
 
Selon les derniers chiffres de l'OMS, la fièvre hémorragique Ebola a fait 2.630 morts en Afrique de l'Ouest sur 5.357 cas.
 
En même temps, a-t-il ajouté, la compagnie aérienne marocaine a pris un ensemble de mesures pour garantir la sécurité de son personnel et des passagers, notamment le renforcement des contrôles sanitaires et des mesures préventives, "tant au niveau des vols que des escales africaines et de l'aéroport Mohammed V de Casablanca" et ce, a-t-il tenu à préciser, en collaboration avec les autorités sanitaires locales et les instances internationales chargées du transport aérien et de lutte contre les épidémies. Dans le même cadre de solidarité et de fraternité qui lie le Maroc aux pays frères d'Afrique, la RAM a affrété lundi, un vol spécial pour transporter 15 tonnes d'aide humanitaire internationale vers le Libéria, dont 8 tonnes de médicaments et de matériel de prévention et 7 tonnes de vivres.
 
"Ce vol vient renforcer les vols réguliers, qui ont acheminé depuis début septembre quelque 30 tonnes d'aides humanitaires à destination du Liberia, du Sierra Leone et de la Guinée-Conakry", a-t-il dit.
 
L'épidémie Ebola nécessite une action internationale "exceptionnelle pour répondre à la crise sanitaire et aux menaces plus larges, en termes politique, économique et sécuritaires dans les pays touchés", a insisté l'ambassadeur pour qui "il faut contrôler l'épidémie en toute urgence et agir rapidement".
 
"Nous avons besoin que cette salle (CS de l'ONU) vibre, non seulement de discours de solidarité mais également d'un engagement en faveur de l'Afrique l'Ouest!", a conclu l'ambassadeur.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara