Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM



Adam Sfali - publié le Vendredi 23 Mai à 09:46

Dr Suresh Kumar: L’ONU désamorcerait la poudrière nord-africaine par une autonomie marocaine au Sahara




New Delhi : Le Dr Suresh Kumar est un professeur et chercheur au Département des études africaines à la Delhi University, en Inde, il a signé une tribune sur l’affaire du Sahara, rapportée par l’agence Indo-Asian News Service.



Archive
Archive
Intitulé ‘Tinderbox situation in North Africa: Can have dangerous spillover effects ’ (traduction libre : La poudrière nord-Africaine pourrait avoir des retombées dangereuses globales), l’article du Dr Suresh Kumar  a mis en exergue, la forte instabilité allant se généralisant à la majorité des pays de l’Afrique du Nord ; de l’Algérie où des conflits ethniques éclatent au nord et au sud et où le pouvoir a perspective négative à la Libye en déliquescence et jusqu’en Egypte où le retour de la dictature militaire ouvre des fronts de combats menés par une opposition islamiste radicalisée.

Dans cet espace explosif, et à l’avenir incertain, le Dr Kumar, considère qu’une des racines, cause de l’immobilisme maghrébin, le conflit du Sahara, se doit d’être traitée par l’ONU, en totale rupture avec les tendances violentes sévissant dans la région.

Sans ambages, le professeur indien considère que le Polisario, armé et financé par les autorités algériennes, cherche à, dixit, ‘‘s'arracher une partie du territoire marocain’’.

Le Dr Kumar a rappelé la détention dans des camps sur un territoire contrôlé par les algériens, d’une population sahraouie privée de ses droits élémentaires et sujette à violence et violations. Il a fait écho des récentes protestations des groupes des jeunes du changement qui réclament la libération des sahraouis de ce qu’il a appelé ‘‘la dictature du Polisario’’.

Rappelant la désolation la plus totale dans laquelle sont acculés les sahraouis des camps, Suresh Kumar avertit que les groupes ‘terroristes’ sévissant dans la région, trouveraient facilement recrues et contingents parmi les jeunes sahraouis de plus en plus proies au désespoir.

Le professeur indien conclut en appelant l’ONU à trancher dans le conflit du Sahara, pour une solution politique où tout le monde sera gagnant et qui sécurisera la région toute entière, et ce via un projet d’autonomie sous souveraineté marocaine, en vertu de laquelle les sahraouis auront leur gouvernance autonome locale et le Maroc préserverait son unité et sa sécurité.

               Partager Partager