Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



Ahmed Hamdaoui - publié le Mardi 14 Octobre à 09:45

Doit-on arabiser l’enseignement universitaire scientifique, médical et pharmaceutique au Maroc ? ! …






Doit-on arabiser l’enseignement universitaire scientifique, médical et pharmaceutique au Maroc ? ! …
En suivant les déclarations des deux ministres de l’enseignement au Maroc, on perçoit un grand écart entre les deux langages. On a l’impression que le Ministre de l’éducation Nationale (technocrate) cherche à redresser le niveau de l’enseignement primaire et secondaire pour le mettre en phase avec l’enseignement supérieur national et international, alors que le second ministre de l’Enseignement Supérieur (PJD) cherche à « adapter » l’Enseignement Supérieur au niveau actuel de l’enseignement pré universitaire marocain.

Le journal en langue arabe « Akhbar Alyaoum » dans son édition du 11-12 Octobre 2014, nous informe qu’un congrès va avoir lieu à Rabat le 18 Octobre 2014 sous le patronage du Ministre Lahcen Daoudi, congrès qui va appeler à enseigner les Sciences médicales et pharmaceutiques en langue arabe ! …

Personne n’est contre le bon usage de la langue arabe et dans tous les domaines. Nous avons tous milité pour cet objectif dans le passé. MAIS actuellement nous vivons une triste réalité : l’arabisation de notre enseignement secondaire a échoué et notre enseignement se trouve dans un niveau catastrophique n’assurant même pas aux élèves le minimum demandé à savoir bien écrire, bien lire et bien parler …

Ce n’est pas que de ce point que je veux parler, notre ministre de l’Enseignement Supérieur a eu d’autres sorties médiatiques sur les langues « adaptées » à l’enseignement et à la recherche scientifique et c'est là que le bât blesse.

Le ministre vient de déclarer que la langue anglaise est la langue des sciences et de la recherche scientifique au niveau international et il a envoyé dernièrement une circulaire à tous les Établissements scientifiques universitaires exigeant la maîtrise de l’anglais pour les recrutements futurs d’enseignants. Notre ministre doit certainement savoir que si notre enseignement est défaillant, il l’est surtout au niveau de l’enseignement des langues vivantes, TOUTES les langues vivantes : Langue arabe, langue française, langue anglaise …

Notre ministre s’est donné la liberté d’attaquer une langue vivante internationale (la langue française) pour la cataloguer de non adaptée à la recherche scientifique, cette langue que nous utilisons depuis des années dans notre enseignement scientifique supérieur et universitaire et qui nous a permis de former beaucoup de compétences dans divers domaines scientifiques.

Une forte mise au point s’impose, je parle ici de l’outil linguistique et non au nom de la francophonie qui est un mouvement plus politique que linguistique. Cet outil linguistique qui nous a été imposé par l’histoire, malheureusement nous n’avons pas su en faire bon usage pour notre développement.

La question qui se pose maintenant et à laquelle notre ministre doit répondre : doit-on faire subir aux universités le même sort que celui de l’enseignement secondaire ?.. L’utilisation du dialecte dans l’enseignement supérieur des sciences va causer une chute de niveau de nos étudiants, de nos diplômes et causer une chute de niveau des enseignants eux-mêmes à la fois sur le plan linguistique et scientifique.

Quand ce problème touche la médecine et la pharmacie là c’est la santé et la sécurité des citoyens marocains qui sont mises en jeu.

L’enseignement scientifique universitaire et l’enseignement des sciences médicales et pharmaceutiques ont réussi tant bien que mal à garder un niveau correct, alors gardons les loin des démagogies partisanes, hypocrites et suicidaires !!!


Ahmed Hamdaoui
Université Cadi Ayyad





Tagué : Ahmed Hamdaoui

               Partager Partager


Commentaires