Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mercredi 17 Février à 10:31

Doha : Une universitaire marocaine plaide pour une Charte d'honneur internationale interdisant le mépris des religions





Doha - L'universitaire marocaine, Meryem Ait Ahmed, professeur des religions comparées et de la pensée islamique à l'université Ibn Toufail de Kénitra, a plaidé mardi à Doha en faveur de l'adoption d'une charte d'honneur internationale interdisant l'outrage aux valeurs sacro-saintes et aux croyances religieuses.





S'exprimant dans le cadre de la première séance plénière de la 12è ''Conférence de Doha pour le dialogue'' sur le thème "la religion en tant que vecteur commun de l'humanité pour la sécurité spirituelle et intellectuelle'', Mme Ait Ahmed a insisté sur la nécessité d'oeuvrer "en mettant à profit les institutions d'enseignement et sociales en vue de consolider la sécurité intellectuelle et spirituelle et de développer les capacités des individus à appréhender les notions de l'Etat-nation et de la citoyenneté mondiale dans le cadre du respect de la diversité culturelle et religieuse".

Aux yeux de l'universitaire marocaine, qui préside "le centre Inmae pour la recherche et les études prospectives'', "la paix sociale et internationale ne saurait se réaliser sans la protection de la liberté de pensée".

Elle a fait remarquer, par ailleurs, que toutes les religions s'accordent sur le respect des valeurs humaines et morales communes, exhortant dans ce sens les leaders religieux dans le monde à poursuivre et à intensifier leurs efforts en vue de préserver la sécurité spirituelle et intellectuelle des personnes au regard des guerres entreprises au nom de la religion.

Elle a, de même, appelé "à inventer de nouveaux mécanismes de protection de la paix sociale et internationale et pour faire face aux défis y afférents''. Et Mme Ait Ahmed de recommander "la création d'une instance religieuse mondiale sur une base juridique internationale qui soit la tribune et la voix des leaders religieux engagés, aux côté des chefs politiques, au service de la paix et la sécurité mondiales et dans la lutte contre les menaces à la sécurité intellectuelle et spirituelle''.

Lors de cette séance, les différents intervenants ont mis l'accent sur le rôle des religions à l'heure actuelle dans la diffusion des valeurs de tolérance et de cohabitation, la préservation de la paix et la quiétude au sein des sociétés et la lutte contre les fléaux d'extrémisme et de déviations intellectuelles et comportementales.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara