Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Algérie : un complément alimentaire présenté comme un remède "miracle"... | via @lemagMaroc https://t.co/HCpFXQU0Az https://t.co/vqNDZjtKcM



Larbi Amine - Lemag - publié le Vendredi 3 Mai à 15:18

Document officiel : L’Algérie finance les actes de violences au Sahara




Lemag : L'Algérie a alloué des sommes d’argent pour financer des troubles et des manifestations violentes aux provinces du sud du Maroc.



Document officiel : L’Algérie finance les actes de violences au Sahara
Un document officiel algérien, signé par le Mohamed Mahreze Lamari, président d’une dépendance des services secrets algériens, appelée ‘comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui’, a révélée l’implication directe de l’Algérie dans l’organisation des actes de violence et des déstabilisations aux provinces du sud marocaines.

Le document est une lettre adressée par Lamari, président du CNASPS, au représentant du Polisario à Alger, Brahim Ghali, lui rendant compte de la décision d’allouer comme il a été convenu, des sommes d’argents pour «appuyer la compagne de protestation qui va être organisée durant les semaines à venir par la résistance sahraouie» écrit l’homme de la police politique algérienne.

Lettre du CNASPS
Lettre du CNASPS
Sa lettre datée du 16 avril 2013, Lamari commandait par ses financements, les actes destructeurs que les séparatistes projetaient sur ordres algériens, d’exécuter au Sahara, pour fêter le passage au conseil de sécurité de la résolution américaine sur la MINURSO, que l’Algérie croyait d’avance adoptée.

La résolution du conseil de sécurité votée le 25 avril, n’ayant pas retenu la proposition américaine sur la MINURSO et qui visait l’élargissement de son mandat pour surveiller les droits de l’homme au Sahara, a poussé le régime algérien, à, néanmoins, exécuter ses plans de déstabilisations au Sahara, en transmettant ses ordres aux séparatistes sur place, qui ont le week-end dernier, commis des attentats contre les forces de police, faisant par leurs actes, prés de 70 blessés parmi les policiers.

               Partager Partager


Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent
1 2