Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Hamid Soussany - publié le Dimanche 2 Mars à 10:22

Diversité et richesse de la communauté marocaine de l'étranger






Lors de la table ronde du samedi 22 février à Casablanca, organisée par le CCME (le conseil de la communauté marocaine à l'étranger) dans le cadre du dialogue national avec la société civile, autour d'une cinquantaine de MRE ( marocains résidents à l'étranger), venus des 4 coins du monde, il m'a été possible de constater, encore une fois, la richesse humaine de la communauté marocaine ou des communautés marocaines de l'étranger. Un échange entre marocains qui nécessitait la contribution des interprètes afin de permettre aux uns et aux autres de s'exprimer aisément dans la langue de leur choix, celle qui prédomine par rapport à leur lieu de vie.

Mais au delà de cette parenthèse de langues qu'il ne faut point minimiser car elle dessine la diversité linguistique de la diaspora marocaine, cette table ronde a été surtout l'occasion d'une expression plurielle, avec des visions parfois complétement opposées, qui témoignent de parcours différents et enrichissants, mais au final complémentaires.

M'jid El Guerrab a le verbe facile, ce bon orateur en langue française a déjà un CV qui déchire, malgré son jeune âge (31 ans): ancien conseiller en communication au sein du Cabinet du Président du Sénat. Ce franco-marocain a fait ses premières armes en politique auprès de Ségolène Royal pendant la campagne présidentielle de 2007, et malgré son ''intégration'' exemplaire dans les hautes sphères de l'Etat français, garde la tête froide et porte un regard lucide tant sur la vie politique en France que sur l'intérêt qu'il porte au Maroc et envisage des actions de coopération dans le cadre d'un cercle de réflexion et de réseau franco-marocain.

Said Chaibi, un jeune italien d'origine marocaine, et élu local, explique avec beaucoup de talents, et en italien, sa vision de son engagement politique qui doit se faire dans la société dans laquelle on vit, qui pour lui, est le meilleur moyen d'influer sur son présent et son devenir, y compris de lutter contre le racisme et les situations de rejet dont peuvent être victimes les populations d'origine étrangère.

Hassan Chakir dans une expression parfaite en langue arabe, se prête avec un certain plaisir et avec pertinence, à décortiquer les articles de la nouvelle constitution marocaine qui ferait rougir les spécialistes du droit constitutionnel. Sa migration en Italie vieille de quelques années n'a pas diminué d'un pouce son intérêt pour la scène politique marocaine, il continue sa contribution dans des journaux arabophones et sur des sites d'information par des articles sur l'actualité marocaine et italienne tout en s'activant au sein du Rassemblement démocratique des associations marocaines en Italie.

Hanane Benkhallouk, le regard pétillant, elle est à l'aise dans les trois langues : français, arabe et anglais. Après quelques années aux USA, Hanane vit à Dubai où elle a crée sa propre entreprise de consulting en entreprise et en marketing plus disposée à s'investir dans le domaine de l'entrepreneuriat.

Ces quatre profils pour ne citer qu'eux, expriment les différentes facettes de la communauté marocaine à l'étranger, avec des parcours diversifiés qui font aujourd'hui la richesse des marocains du monde et qui malgré les distances qui les séparent se retrouvent autour d'un lien commun: le Maroc, ils concourent déjà à son rayonnement et prêts à conjuguer les synergies pour plus de solidarité et de fraternité.


Tagué : MRE

               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles