Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine: Sous l'impulsion de Paris et... | via @lemagMaroc https://t.co/O1NcjpzCBz


AA/ Le Caire/ Hussein Mahmoud - publié le Samedi 30 Janvier à 10:13

Diplomate égyptien à l'UA: "Le Caire gérera le dossier de la force militaire dans le nord de l’Afrique"



"Le général Mohsen Chedli, l’adjoint du ministre de la Défense, a été chargé de ce dossier" affirme l’agence de presse égyptienne officielle citant l'ambassadeur d'Egypte en Ethiopie



L'ambassadeur d’Egypte en Ethiopie, Abou Bakr Hefny, a annoncé, vendredi, que son pays se chargera de gérer le dossier de la formation d’une force militaire dans le nord de l'Afrique.

L’ambassadeur, dont les propos ont été rapportés par l’agence de presse égyptienne officielle, a déclaré, à la veille du Sommet de l’Union africaine, dont l’ouverture est prévue pour samedi, que « l’Egypte a été chargée de gérer le dossier de la force militaire, dans le nord de l'Afrique».

Il a ajouté que «cette initiative a été prise dans le cadre des efforts menés dans l’objectif de former une force militaire interafricaine, pour maintenir la paix et la sécurité sur le continent».

L’agence de presse égyptienne a souligné que «le général Mohsen Chedli, l’adjoint au ministre de la Défense, a été chargé de ce dossier, qui représente un élément important dans la formation de la force militaire africaine».

Le diplomate égyptien n'a, cependant, fourni aucun détail sur la composition de la force militaire, ni sur le nombre de ses membres, sur son siège ou son commandement.

L’Egypte avait annoncé, jeudi, avoir été désignée membre du Conseil pour la paix et la sécurité de l’Union africaine, représentant le Nord du continent, pour trois ans (2016-2019), avec le soutien de 47 Etats, lors de la réunion du Conseil exécutif de l’UA.

Le Conseil exécutif de l’UA a clôturé ses travaux, jeudi, dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba.

La réunion, à laquelle ont participé 48 Etats africains, représentés par leur ministre des Affaires étrangères, s’est consacrée, durant deux jours, à l’examen des recommandations formulées par les représentants permanents des pays auprès de l’UA, ainsi qu’à l’ordre du jour du Sommet qui se tiendra les 30 et 31 janvier courant. 


               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara