Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj



Moulay Hicham Mouatadid - publié le Mercredi 16 Mai à 12:18

Diagnostique de l'action Mohammed VI




Les activités d’un chef d’État, surtout celles qui sont officiellement médiatisées, sont l’image que le Chef lui-même ainsi que son équipe au pouvoir veulent construire dans l’esprit du récepteur que ce soit au niveau national, régional ou international. Le choix de l’activité constitue un élément crucial par rapport à l’image qu’on veut assener. L’équipe au pouvoir, dont principalement les conseillers du chef d’État, accordent une très grande importance à la nature, le temps, l’espace, la dimension et le contenu de l’activité qui sera l’objet de l’action du Chef. Or, dans la science du pouvoir chaque action est un message.



L’article portera sur les derniers huit mois de l’action du Roi du Maroc. Un Roi dont le style est différent dans le temps et l’espace, attendu qu’il adopte un style distinct des autres chefs d’États adjacent, et surtout une manière d’agir différente de celle de son prédécesseur le Roi Hassan II.

De septembre 2011 à avril 2012 le Roi du Maroc a accompli 287 activités officiellement médiatisées. L’action royale était d’une moyenne de 35.87 activités par mois et de 1.18 activités par jours. Cependant, dans le cadre d’une approche comparative, nous pouvons clairement

Apercevoir que le Roi du Maroc était plus actif pendant les derniers quatre mois de l’année 2011 qu’au cours des quatre premier mois de l’année 2012. Pour cette dernière période, la moyenne d’activités par mois était de 34 activités par mois. Par ailleurs, pour les quatre derniers mois de 2011 la moyenne d’activités était de 37.75. De plus, nous pouvons constater que c’est en décembre 2011 que l’action royale était la plus mouvementée. En revanche, c’est en novembre 2012 que le Roi du Maroc était plus placide avec une moyenne de 0.9 activité par jour.

Le monarque était plus actif pendant les derniers mois de 2011 et ce,  à cause des activités circonstancielles dont principalement

celles  relatives aux félicitations (fêtes nationales – fêtes religieuses) et celles d’ordres politiques traditionnelles. Néanmoins, au-delà de l’aspect circonstanciel qui pourrait être à la base de cette différence, nous pouvons dire que la forte action du Roi en décembre 2011 est due à une volonté politique, en un temps stratégique,  dont l’objectif était d’affirmer d’avantage le statut d’un Roi qui soutient fort son choix du renforcement du développement socio-économique. Or, la majorité des activités accomplies en décembre 2011 sont des activités d’ordre socio-économiques.

Diagnostique de l'action Mohammed VI
Avec une moyenne de 12.5 activités socio-économiques par mois, le Roi du Maroc a réalisé 100 activités socio-économiques en huit mois. D’ailleurs, 35% des activités royales durant les derniers huit mois étaient de nature socio-économique, viennent ensuite les actes de félicitations avec 23%, les messages 14%, les activités religieuses 10%, les activités de réceptions 6%, les autres activités 5%, les nominations 3%, activités d’honneurs 2%, activités de grâce et discours 1%.

    Encore une fois, Les résultats prouvent qu’en termes d’action la mission du Roi Mohammed VI est avant tout penche pour accentuer  le développement socio-économique du Maroc. Également, les activités socio-économiques restent les activités les plus dominantes pour chaque mois, à l’exception des mois de novembre, février et avril où c’est les actes de félicitations et les messages qui ont eu la partie la plus importante de l’action du souverain. Les actes de félicitations étaient d’ordres routiniers puisqu’ils s’agissaient dans l’ensemble des félicitations pour les Chefs d’États amis et frères à l’occasion des fêtes nationales et religieuses. 

Diagnostique de l'action Mohammed VI
Une lecture plus profonde des résultats de recherches nous pousse à ostensiblement observer deux groupes d’activités sur quoi le Roi constitue à la fois son image et son champ d’action. Il s’agit d’un côté des activités de communication à savoir : activités de réceptions, actes de félicitations, messages et discours. D’un autre côté, on peut parler d’activités d’image royale, il s’agit des activités d’honneurs, les activités religieuses, les activités socio-économiques, et les activités de grâces.

Une première analyse nous permet de constater que les activités d’image royale l’emportent sur les activités de communication. Or,  Mohammed VI a réalisé 125 activités de communication contre 138 activités d’image royale.

C’est en Mars 2012 que le Souverain marocain était le plus en mode communication officiellement médiatisées (21 activités), par contre c’est en décembre 2011 que le  Roi a cultivé le plus son image (29 activités) vis-à-vis du récepteur. Cependant, c’est en novembre 2011 que le Roi n’a pas accordé d’importance aux activités d’images royales dans le cadre de son action et ce, avec uniquement 6 activités. Par ailleurs, c’est en janvier 2012 que le monarque chérifien a communiqué le moins durant toute la période des huit mois et ce, avec uniquement 10 activités de communication officiellement médiatisées.  Néanmoins, c’est en Mars 2012 que les deux catégories d’activités ont atteint une égalité numérique avec 21 activités pour chaque  catégorie d’activités.

Les actes de félicitations et les messages sont les activités principales pour le Roi dans la catégorie de communication. Toutefois, c’est les activités socio-économiques et les activités religieuses qui sont les axes prioritaires dans le cadre des activités relatives à l’image royale. Dans le cadre d’une approche comparative, on constate que c’est les activités religieuses qui se placent en quatrième position des activités principales avec uniquement 29 activités en huit mois. L’intégralité des activités principales constituent 82% de l’ensemble de l’action royale.

Moulay Hicham Mouatadid

Moulay Hicham Mouatadid, né le 14 août 1984 à Rabat, est étudiant chercheur en 3 cycle au sein du département de science politique à l’université de Montréal.

Déjà titulaire d’un certificat Universitaire d’Études en Droit Public a l’université Mohamed V, il obtient en juillet 2006 sa licence en Droit Public Option Science politique à l’université Mohamed V de Rabat

En juillet 2006 il est aussi primé par le président de l’université pour l’excellence des résultats universitaires et reçoit une attestation de mérite pour excellence des résultats universitaires.

Ancien athléte a la Féderation Royale Marocaine d’Athlétisme il est aussi membre de l’AECSSPUM de l’université de Montréal, mentor en mouvement à l’Association des Grands Fréres et des Grandes Soeurs du Grand Montréal et moniteur actif auprés d’un organisme Québecois.
Moulay Hicham Mouatadid est l’auteur d’un livre sur le Premier Ministre Marocain Driss Jettou.


Tagué : Maroc, Mohammed VI

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».