Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Des considérations antisémites sont-elles à l’origine du refus de... | via @lemagMaroc https://t.co/9lydo7jd29 https://t.co/wz3reoxFgh



MAP - publié le Jeudi 9 Avril à 11:18

Détournement de l'aide européenne: Le Groupe d'amstitié UE-Maroc au parlement européen demande un recensement des populations de Tindouf






Rabat - Le président du groupe d'amitié UE-Maroc au parlement européen, Gilles Pargneaux, a appelé, mercredi à Rabat, à un recensement des populations des camps de Tindouf, sur fond des révélations sur le détournement de l'aide européenne qui leur était destinée, exigeant une solution à la situation "intolérable" dans ces camps pour lutter contre le terrorisme.
 
Lors d'un entretien avec le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Cherki Drais, M. Pargneaux, qui conduisait une délégation parlementaire européenne en visite au Maroc, comprenant notamment la présidente de la Commission du contrôle budgétaire au Parlement européen, Inge Grassle, a dénoncé le détournement "massif" par le "polisario" de l'aide européenne destinée aux habitants des camps de Tindouf, selon un récent rapport de l'Office européen de lutte antifraude (OLAF).

"Nous avons appris avec beaucoup de peine le rapport de notre office (OLAF) et on demande un recensement et une solution à cette situation pour lutter contre le terrorisme et pour que les sahraouis puissent en fin vivre en paix", a-t-il déclaré.

Pour le règlement de la question du Sahara, M. Pargneaux a salué la proposition marocaine d'autonomie faite auprès de l'ONU, souhaitant qu'elle soit suivie d'effet. "Il s'agit d'une proposition où tout le monde sera gagnant (le Maroc, l'Algérie et le polisario)", a-t-il dit, estimant, dans ce sens, que la Régionalisation avancée est un projet qui favorisera le processus démocratique que connait le Maroc.

Par ailleurs, le député européen a indiqué que sa délégation entamera une visite à Laâyoune, dans l'objectif de constater les efforts entrepris par le Royaume pour le développement économique et social de ses provinces de Sud.

"Nous allons vérifier que la vie associative et le dialogue démocratique sont présents dans des villes comme Laâyoune et Dakhla, alors que de l'autre côté, à Tindouf, c'est une chape de plomb qui continue à perdurer", a-t-il affirmé.

Lors de cette rencontre, la coopération en matière de lutte contre le terrorisme, entre les pays du Maghreb, Sahel, Moyen et Proche-Orient et particulièrement entre l'Europe et le Maroc a été également évoquée. Les deux parties ont notamment examiné la possibilité d'organiser une conférence interparlementaire sur la lutte contre le terrorisme dans ces régions.

D'autres sujets relatifs au processus démocratique marocain, à la sécurité intérieure et aux politiques migratoires européenne et marocaine ont été aussi traités, selon M. Pargneaux.

"Le processus démocratique du Maroc, avec la nouvelle Constitution voulue par SM le Roi Mohammed VI et les élections législatives de 2011, permettent de dire que le Maroc, dans un contexte international difficile, est une vitrine démocratique" a-t-il conclu.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».