Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


Imad Doublali - publié le Samedi 3 Janvier à 10:18

Des suédois manifestent contre l'escalade islamophobe



Ces derniers temps, les actions islamophobes se sont multipliées en Suède. Les lieux de culte des musulmans sont devenus les points qui cristallisent l'islamophobie suédoise. Dans la nuit de mercredi à jeudi, et plus précisément vers 4H30 GMT, une mosquée a été incendiée pour la troisième fois en moins de 8 jours.



La mosquée de la ville d'Uppsala a été victime d'une attaque à la bombe incendiaire. Heureusement qu'il n'y avait personne dans le bâtiment au moment de l'attaque.

« Quelqu'un a jeté une bombe incendiaire, un cocktail Molotov contre le bâtiment », a déclaré Torsten Hemlin, un porte-parole de la police d'Uppsala. « Ils ont également écrit des slogans racistes vulgaires », a-t-il ajouté.

L'Association islamique de Suède a publié sur Internet une photographie de la porte principale de la mosquée, sur laquelle était écrit : « Cassez-vous sales musulmans ».

La police locale a annoncé dans un communiqué que « L'attaque a été classée comme tentative d'incendie criminel, vandalisme et incitation à la haine », en se référant aux témoignages visuels.

Cette action islamophobe intervient trois jours après qu'un incendie, manifestement criminel, se fut déclaré dans une mosquée au rez-de-chaussée d'un immeuble d'Eslöv, dans le sud de la Suède. Peu auparavant, le jour de Noël, cinq personnes ont été blessées dans un incendie survenu dans une mosquée au rez-de-chaussée d'un immeuble d'Eskilstuna au centre du pays.

Le premier ministre suédois, Stefan Löfven, a indiqué qu'« En Suède, personne ne devrait avoir peur de pratiquer sa religion » tout en assurant que le gouvernement mettrait à disposition des financements supplémentaires pour renforcer la sécurité autour des lieux de culte musulmans.

Ces attaques islamophobes surviennent à un moment dans lequel un débat sur l'immigration et l'intégration des réfugiés s'intensifie dans ce pays nordique traditionnellement tolérant. La Suède devrait recevoir plus de cent mille demandes d'asile cette année… un record.

Le parti d'extrême droite "les Démocrates de Suède", devenu la troisième force politique du pays après les élections de septembre, s'est prononcé contre la politique d'immigration du gouvernement de gauche et l'a dénoncé nombreuses fois. L'intégration des réfugiés est perçue comme "un processus de colonisation", "une nouvelle vague d'invasion musulmane", par les militants identitaires de l'extrême droite.

Face à cette escalade islamophobe, des rassemblements ont eu lieu hier afin de dénoncer cette islamophobie ambiante. A Stockholm, Göteborg et Malmö, des centaines de personnes se sont rassemblées et ont manifesté contre ces attaques criminelles qui ont marqué ces derniers jours de nombreuses villes de la Suède. Ces rassemblements ont été une occasion pour unir la totalité de la société suédoise qu'il s'agit de citoyens musulmans, non-musulmans et même responsables politiques.

« Nous voulons lancer un message pour dire que ces attaques contre des mosquées et d'autres atteintes motivées par la haine contre les musulmans sont un problème pour toute la société, pas que pour les musulmans », a déclaré Mohammed Kharraki, le porte-parole de l'Association islamique de Suède. « Chacun doit se demander si c'est le type de société qu'il veut », a-t-il ajouté.

Présent lors de ces manifestations, la ministre de la Culture et de la Démocratie Alice Bah Kuhnke a dénoncé -à son tour- devant les manifestants de Stockholm les auteurs de ces actes qui veulent "intimider et rabaisser" leurs concitoyens.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara