Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



Larbi Amine - Emarrakech - publié le Lundi 19 Novembre à 16:06

Des pontes du Polisario devant le tribunal national espagnol pour ‘génocide’




Madrid : Le tribunal national espagnol est la plus haute juridiction en Espagne.



Brahim Ghali rprésentant du Polisario en Algérie
Brahim Ghali rprésentant du Polisario en Algérie
Le Procureur général espagnol à la 5ème chambre du tribunal national espagnol, Pablo Rafael Guterrez, a ouvert une instruction judiciaire contre un groupe de responsables polisariens, accusés de génocide contre les populations sahraouies, aux camps de Tindouf sous contrôle algérien.

Selon l’agence Andalousie Press, le magistrat espagnol donnait suite à une plainte déposée contre ces pontes, par des sahraouis se constituant victimes d’exactions graves et proches de victimes disparues, des suites des violations graves des droits de l’homme, commis avec la bénédiction algérienne, par le Polisario.

Les mis en causes polisariens sont : Brahim Ghali actuel représentant à Alger du Polisario, Sid Ahmed Batal ministre de la propagande du Polisario, Bachir Mustapha Sayed ministre de la formation idéologique, Mohamed Khaddad ex chef de sécurité de la milice armée et actuel coordinateur avec la Minurso.

Figurerait également parmi les accusés, selon Andalousie presse, Brahim Biadillah, frère de Mohamed Cheikh Biadillah, président de la chambre des conseillers au Maroc, et l’ex président du parlement du ‘Polisario’ mort maintenant, Mahfoud Ali Beiba qui serait poursuivi post mortem.    

Les avocats espagnols des plaignants, qui assurent détenir des preuves, qui feraient condamner les accusées polisariens, tiendront une conférence de presse, le 22 novembre, à Madrid, pour présenter d’amples détails sur cette instruction.

               Partager Partager