Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G


Xinhua - Lemag - publié le Jeudi 30 Janvier à 13:41

Des nouveaux ministres tunisiens s'expriment sur les priorités de leurs travaux



Tunis - Elections générales, rétablissement de la sécurité, récupérer la réputation touristique du pays, impulser l'investissement et l'employabilité, dynamiser la diplomatie, remédier à la disparité régionale, sont entre autres les sujets brulants du nouveau gouvernement tunisien ayant prêté serment mercredi.



PH Reuters / Stringer
PH Reuters / Stringer
Durant la prochaine étape "force sera de renforcer la crédibilité de la diplomatie tunisienne et l'impulsion de la diplomatie économique servant le développement pour ainsi booster l'investissement", s'est exprimé mercredi le nouveau ministre des Affaires étrangères Mongi Hamed.

Lors de la cérémonie de passation de pouvoir, le nouveau chef de diplomatie tunisienne a énumérée certaines priorités inclues dans son programme notamment l'appui aux relations avec les partenaires économiques du pays et la promotion des programmes de partenariat bilatéraux.

D'un autre côté, M. Hamed a affirmé que la nouvelle diplomatie tunisienne optera pour le développement de la coopération avec les pays voisins de la Tunisie afin de drainer davantage les investisseurs. Il a également a annoncé que son programme compte la promotion des relations tunisiennes avec tous les pays y compris la Syrie.

"A l'heure actuelle, la récupération des investissements programmés en Tunisie demeure la priorité des priorités", a insisté le nouveau ministre de l'Industrie, de l'Energie et des Mines Kamel Ben Nasr.

D'après lui, "la Tunisie détient des capacités non négligeables dans le domaine du gaz (...) reste à bien savoir en tirer profit".

Nouveau ministre de l'Agriculture, Lassaad Lachaal a déclaré aux médias présents lors de la passation de pouvoir que son département focalisera ses efforts essentiellement sur la gestion de la carence en certains produits destinés au marché local.

Pour ce qui des dossiers d'ordre commercial à traiter d'urgence par le nouveau gouvernement, la nouvelle ministre du Commerce et de l'Artisanat Najla Harbouch a cité la maîtrise des prix, l'approvisionnement du marché local en plus de la lutte contre la contrebande et le commerce parallèle.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus