Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Tracés Nomades- Voyages à travers les écritures à Dar Bellarj: Voilà... | via @lemagMaroc https://t.co/GUkHh4g14o https://t.co/jGJNtDHv14



Larbi Amine - Emarrakech - publié le Samedi 1 Septembre à 10:15

Des notables du Polisario rentrent au Maroc en protestation contre le centre Kennedy




Smara : Les protestataires venus des camps du Polisario à la ville de Smara dans le cadre du programme d’échanges de visites familiales ont refusé de repartir à Tindouf.



Kerry Kennedy
Kerry Kennedy
Le Forum de soutient aux autonomistes de Tindouf (Forsatin), a annoncé que la famille d’un notable sahraoui de la tribu des Rguibat Al Bihat, Biba Ould Nafae, un ex militaire polisarien et grand notable de la dite tribu aux camps algériens du Polisario, ont décidé de ne plus rentrer à Tindouf après avoir été à Smara, dans le cadre du programme des visites familiales supervisés par le HCR.

Leur visite familiale ayant coïncidé avec le séjour à Laayoune de Kerry Kennedy et ses missionnaires du RFK Center, Biba Ould Nafae et sa famille ont décidé ainsi, après que les activistes américains, se barricadant au domicile d’Aminatou Haidar, aient refusé de recevoir les sahraouis non affilés au Polisario.

«La mission conduite par Kerry Kennedy n’a rencontré au Maroc qu’un ramassis de malfrats et de malfaiteurs multirécidivistes, se disant militants indépendantistes sahraouis alors qu’ils ne représentent personnes et rien au Sahara» déclare au Forsatin, la famille de Ould Nafae , «Par contre, madame Kennedy a refusé de voir les vrai sahraouis, les militants associatifs indépendants qui n’ont pas de liens avec le Polisario» ajoute elle.

Biba Ould Nafae contacta alors, depuis Smara les membres de sa tribu aux camps du Polisario, les avertissant du comportement de Kennedy et ses acolytes, les Rguibat Al Bihat préparèrent alors des documents prouvant les multiples illégalités commises par le front tant au niveau humanitaires que financiers, pour les remettre à la mission américaine lors de son passage aux camps, considérant que le RFK Center doit être mi au courant des violations du Polisario.

Sauf que les Rguibat Al Bihat, encerclés ainsi que tous les autres opposants par les milices du front Polisario ne parvinrent pas à prendre contact avec Kerry Kennedy, qui donnait dés son arrivée aux camps, des déclarations anti-Maroc, trahissant son accointance avec le Polisario.

La famille sahraouie accusant alors le centre Kennedy de mensonges et de falsification des faits, concernant l’affaire du Sahara, décida en protestation, après consultation de sa tribu en Algérie, de rester à Smara refusant son retour aux camps.

               Partager Partager


Commentaires