Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU


Leila Assam - publié le Lundi 21 Avril à 20:38

Des guerres de faim menaceraient le monde en 2050




USA : La croissance démographique étant en explosion, le monde pourrait bien vivre de véritables crise de nourriture, voire des guerres de nourriture.



C'est la mise en garde de l’agence fédérale américaine pour le développement international, USAID (U.S. Agency for International Development), laquelle assure qu'il se pourrait fort bien qu’en 2050 il n’y ait tout simplement plus assez de terres cultivables, d’eau et d’énergie pour nourrir les 9,6 milliards d’habitants que devrait compter la terre à ce moment là contre 7 milliards aujourd’hui; d'où le risque de guerres de faim.

«Les questions de nourriture peuvent devenir politiquement aussi déstabilisantes en 2050 que les questions d’énergie aujourd’hui», prévient Fred Davies, conseiller scientifique du bureau de sécurité alimentaire de USAID, rapporté par Slate.fr

En effet, le développement des biotechnologies et la diffusion plus large des techniques industrielles de culture pourraient ne pas suffire pour répondre aux besoins d’une population humaine grandissante estime Fred Davies.

D’autant plus que les progrès techniques ont du mal à atteindre les petites fermes des pays en développement où se trouve le potentiel pour accroître la production de nourriture.

Parmi les solutions envisagée par USAID, transférer en partie la production de nourriture des cultures classiques de maïs, de blé, de riz vers l’horticulture qui est plus productive et répond directement au besoin des métropoles qui ne vont cesser de grandir dans les prochaines décennies. «Il faut mettre l’accent sur l’horticulture à haute valeur ajoutée» explique Fred Davies.



               Partager Partager