Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine: Sous l'impulsion de Paris et... | via @lemagMaroc https://t.co/O1NcjpzCBz



MAP - publié le Mardi 29 Mars à 14:36

Des éléments du polisario parmi les mercenaires recrutés par le régime libyen en Afrique, souligne un journal italien




Rome - Des éléments du polisario figurent parmi les mercenaires recrutés par le régime libyen en Afrique, affirme mardi le quotidien italien à large diffusion "Corriere Della Sera".



Des éléments du polisario parmi les mercenaires recrutés par le régime libyen en Afrique, souligne un journal italien
"Le régime du colonel Kadhafi dispose encore dans la ville de Sebha (au sud du pays) d'une réserve d'hommes et de moyens retranchés dans la base où sont arrivés les éléments recrutés en Afrique et dont font partie des guérilleros du polisario", écrit le journal dans un article sous le titre "les trois +cercles de feu+ pour la défense du colonel".

"Ses soldats d'aventure" sont rémunérés à 30 dollars la journée", précise l'article signé par le correspondant du journal à Washington Guido Olimpio et l'opposant libyen Farid Adly .

Le ministre libyen démissionnaire en charge de la diaspora, Ali Errishi avait déjà affirmé, en février dernier, que des mercenaires du Polisario figuraient parmi les marchands de la mort qui se sont infiltrés en Libye pour y semer la terreur et faire plier la révolution libyenne.

"Le porte-parole du conseil national de transition en Libye, le ministre de la justice démissionnaire, Mustapha Abdeljalil Boudjaj, avait annoncé que parmi les mercenaires qui se sont infiltrés en Libye figurent des Maliens, des Nigériens, des Ethiopiens et malheureusement des mercenaires du polisario", avait-il souligné.

Il s'était également dit "Profondément désappointé et attristé face à l'hypocrisie des mercenaires du polisario qui prennent part à une telle entreprise vicieuse et destructrice, eux qui se présentent pourtant comme des combattants de la liberté".

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».