Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



MAP - publié le Samedi 18 Juin à 12:03

Des ONG mettent à nu le rôle de l'Algérie dans le conflit du Sahara




Barcelone - Plusieurs ONGs sahraouies prenant part au Forum Social de la Méditerranée (Barcelone 17-19 juin) mènent une campagne de sensibilisation des participants au rôle de l'Algérie dans l'affaire dite du Sahara, dénonçant par la même les graves violations des droits de l'homme commises dans les camps de Lahmada, dans le sud-ouest algérien.



Les membres des associations sahraouies ont ainsi démontré comment l'Algérie a contribué à la création de ce conflit artificiel et comment elle continue à l'entretenir.

Preuves à l'appui, ils ont également attiré l'attention d'un grand nombre de participants sur la persistance de la pratique de la disparition forcée à l'encontre des sahraouis qui ne partagent pas les thèses et les desseins des séparatistes du "polisario" et ont distribué une liste de dizaines de Sahraouis disparus et dont les cas ont été portés à l'Onu.

Les militants sahraouis ont rencontré plusieurs acteurs politiques et associatifs catalans et autres participants au Forum pour les informer de la véritable situation que vivent leurs proches dans les camps de Tindouf, loin des objectifs des caméras et des yeux des membres des organisations humanitaires qui n'ont accès qu'à ce que les dirigeants du "polisario" veuillent bien leur présenter.

Ils ont distribué aussi un communiqué dénonçant la présence sur le territoire espagnol de "l'un des grands tortionnaires des camps de Lahmada", en l'occurrence Brahim Ghali, porte-parole du "polisario" en Espagne.

La question du détournement des aides alimentaires dans les camps de Tindouf par les dirigeants du "polisario" a été aussi soulevée par les militants sahraouis lors de leurs contacts dans le cadre du Forum Social de la Méditerranée.

Entre autres ONG sahraouies participant au forum, figurent l'Association de Défense des Séquestrés à Tindouf (ADESETI), l'Association des proches des Sahraouis victimes de répression dans les camps de Tindouf (PASVERTI) et l'Association sahraouie pour la défense des Droits de l'homme.

               Partager Partager