Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



MAP - publié le Mercredi 16 Mars à 13:05

Députés Français : Le plan d'autonomie au Sahara, une "base sérieuse et crédible" pour une solution négociée




Casablanca - Le plan d'autonomie au Sahara présenté par le Maroc en 2007 constitue "une base sérieuse et crédible" pour parvenir à une solution négociée au conflit autour du Sahara, ont affirmé des députés français, lors d'une visite effectuée lundi au siège de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc(CGEM) à Casablanca.



Une délégation de députés français conduite par M. Jean-Frédéric Poisson, député des Yvelines et président du Parti Chrétien-Démocrate, s'était entretenue avec M. Abdelilah Hifdi, président du Groupe CGEM à la Chambre des Conseillers, accompagné des membres du Groupe, indique un communiqué de la Confédération parvenu mercredi à la MAP.

Les entretiens entre les deux parties ont porté sur différentes questions notamment la question du sahara marocain dans le contexte des récentes évolutions qu'a connues ce dossier notamment les propos et les comportements impartiaux du secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon lors de sa visite effectuée récemment dans la région.

A cette occasion, le président du Groupe CGEM à la Chambre des Conseillers a réitéré la position de la CGEM, condamnant les propos de Ban Ki-Moon et réaffirmant l'attachement de la Confédération à l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc.

Une position largement partagée et défendue par la France, et qui a été réitérée lors de cette rencontre par les membres de la délégation de députés français qui ont appuyé la position marocaine, souligne-t-on de même source.

Les membres de la délégation française ont également abordé avec leurs homologues de la CGEM une série de sujets en lien avec les préoccupations de la société française, notamment les questions de la pratique de l'Islam en France, la formation des imams, la sécurité, le terrorisme, le co-développement et les flux migratoires vers la rive Nord de la méditerranée.

La question de l'emploi a été aussi à l'ordre du jour, puisque M. Jean-Frédéric Poisson a réalisé, lors de la précédente législature française, des rapports relatifs notamment à la démocratie sociale, la pénibilité au travail et la création d'emploi. 

A cette occasion, une présentation a été faite par M. Hicham Zouanat, président de la Commission emploi et affaires sociales de la CGEM sur les grands chantiers de la Confédération en matière de politique d'emploi, les pistes et solutions préconisées par la CGEM pour promouvoir l'emploi et la réinsertion.

M. Zouanat a saisi cette occasion pour présenter aux députés français la proposition de loi organique sur le droit de grève déposée, le 26 janvier par la CGEM, via son Groupe parlementaire à la Chambre des Conseillers, selon la même source. 

La visite de la délégation française s'achèvera à Dakhla avec le Forum de Crans-Montana sur l'Afrique et la coopération Sud-Sud, qui aura lieu du 17 au 22 mars.

Cette année, les organisateurs du forum ont choisi de nouveau le Maroc parce qu'ils considèrent que le Royaume s'est engagé, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, dans la mise en œuvre du projet de régionalisation avancée et a lancé des initiatives de développement de grande envergure dans la région, des expériences uniques de gouvernance territoriale pouvant constituer un modèle pour l'Afrique.

               Partager Partager