Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Samedi 6 Décembre à 11:50

Démantèlement d'un laboratoire de fabrication de cocaine en Espagne : 229 kg saisis et 12 personnes arrêtées



Madrid - Les services de sécurité espagnols ont procédé au démantèlement d'un laboratoire de fabrication de cocaine et à l'arrestation de 12 personnes, a-t-on indiqué de sources sécuritaires à Madrid.



Lors de cette opération baptisée " K1-CAIN ", les agents de la police, de la garde civile et l'Agence fiscale espagnoles, ont mis la main sur 229 kilos de cocaïne et arrêté 12 personnes (5 colombiens, 5 espagnols, 1 nigérian et 1 péruvien) dans les provinces de Madrid, Almeria, Tolède et Cadix, souligne un communiqué conjoint de trois corps, précisant que cette opération a été menée en coordination avec le Centre d'intelligence contre le crime organisé.

Les enquêtes ont été lancées en décembre 2013 quand l'agence américaine Homeland Security Investigation (HSI - HISSE) et le corps technique des investigations(CTI) relevant du parquet de Colombie, ont reçu des informations sur l'existence d'un groupe de personnes d'origine colombienne, liées à des activités de trafic de stupéfiant, qui tentaient d'introduire en Espagne une importante quantité de cocaïne, note le communiqué. Cette opération a permis également le démantèlement, "pour la première fois" en Espagne d'un laboratoire de fabrication de drogue utilisant la technique d'extraction de l'alcaloïde de la feuille de coca, relève la même source.

La cocaïne était introduite en Espagne mélangée avec de la farine de palmiste, une substance végétale, utilisée dans la fabrication des aliments pour animaux, avant de la soumettre à un processus chimique dans le laboratoire démantelé, a-t-on indiqué de même source. Les agents de sécurité espagnols ont aussi saisi des produits et du matériel utilisés pour l'extraction et l'élaboration de la drogue, des armes à feu avec munitions, des appareils électroniques et de télécommunications, des documents et une somme d'argent, ajoute la même source L'Espagne constitue la principale porte d'entrée de la cocaïne en Europe en provenance des pays de l'Amérique du Sud.

               Partager Partager


Commentaires

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus