Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



Ahmed Addou - publié le Jeudi 24 Avril à 10:36

Défaitiste n'est pas marocain




« Impossible n’est pas français » disait Napoléon Bonaparte.



Défaitiste n'est pas marocain
« Défaitiste n’est pas marocain » devrait dire toute personne digne et fière d’appartenir à ce beau et grand pays qu’est le Maroc.
Un pays qui, il faut le reconnaître, a des ressources naturelles assez limitées, mais qui jouit d’une situation géographique stratégique .En effet, Dieu Le Tout-Puissant a doté le Maroc de deux fenêtres qui donnent respectivement sur la Mer Méditerranée et sur l’Océan Atlantique. En outre, le Maroc constitue une sorte de pont entre l’Afrique et l’Europe.

Un pays qui possède une Histoire séculaire qui s’étale sur plus de douze siècles et dont la véritable richesse réside dans sa Foi en Dieu, dans son Amour pour le Prophète de l’Islam (PBSL), dans son valeureux Peuple et dans ses illustres Rois.

Il est vrai que le Maroc a connu, comme tout pays qui a une longue Histoire, des hauts et des bas, des incidents de parcours, des crises politiques, économiques et sociales ; mais à aucun moment, le Peuple marocain, guidé et soutenu par les différents Rois qui se sont succédé sur le trône, n’a accepté de baisser les bras, de se résigner et de se soumettre. Les marocains ont toujours répondu présents à l’appel de la patrie et fait preuve d’abnégation, de loyauté et de bravoure. Les Hommes de bonne volonté de ce grand pays ont toujours fait face à l’adversité et ont toujours refusé d’adopter une attitude empreinte de défaitisme.

Il est vrai aussi que le Maroc, comme tout pays qui a longtemps été convoité par les puissances impérialistes, a perdu quelques batailles, mais il n’a jamais perdu la guerre. Même le protectorat français n’a pas réussi à le faire plier, ni à briser sa résistance, comme ce fut le cas de certains pays voisins qui ont vite fait de déposer les armes, qui ont toujours été sous la tutelle étrangère et qui ont dû subir le joug du colonialisme français pendant presque un siècle et demi.

Le Peuple marocain s’est toujours distingué par son endurance, sa persévérance et son génie créateur et a toujours rejeté ce triptyque négatif, à savoir l’indifférence, l’insouciance et la passivité.

Le Peuple marocain a toujours su briser le cercle vicieux du laisser-aller, du découragement et du défaitisme, pour créer une culture de défi, d’engagement et de responsabilité.

Le Peuple marocain a toujours refusé l’idée de la défaite, car l’idée même de la défaite, est déjà une défaite en soi.
Le Maréchal Ferdinand Foch a dit dans ce sens : « Accepter l’idée d’une défaite, c’est être vaincu ».
Le Peuple marocain a toujours fait sien ce verset coranique dans lequel Allah dit : « Ne vous laissez pas abattre, ne vous affligez pas et vous aurez le dessus si vous avez la foi » (Sourate Al Imran / Verset 139).

Des défaitistes ! Le monde arabo-islamique n’en a jamais manqué, même à l’époque du Prophète Mohamed (PBSL).

Par les temps qui courent, les musulmans souffrent d’une calamité qui consiste à interpréter l’abandon de l’effort de réprobation du mal comme étant une réalité avec laquelle il faut désormais compter, qu’on le veuille ou non. C’est le langage tenu et entretenu par les défaitistes de cette Oumma.

Le bon croyant ne doit pas envisager cela comme étant un fait accompli, ni non plus comme une fatalité. Au contraire, il doit appeler haut et fort à la lutte contre le mal et à l’abandon de tout ce qui est contraire aux commandements d’Allah.

Le vrai croyant ne doit craindre personne à part Dieu. Il doit crier haut et fort devant la plus haute autorité pour réclamer le rétablissement de la vérité et du bien et pour appeler à la réprobation du mensonge et du mal.

Rien ne doit entamer la détermination du vrai croyant, ni le faire revenir sur sa position. Ni les menaces, ni l’emprisonnement, ni les actes de torture. Il doit persister et signer tout en restant imperturbable jusqu’à ce que Dieu lui accorde la victoire.

C’est ce que reflète si bien ce Hadith du Messager d’Allah (PBSL) : « Il subsistera toujours un groupe de ma Nation (Oumma) triomphateurs sur le faux et nullement affectés par ceux qui les lâcheront ! Ils demeureront ainsi jusqu’au jour du jugement ».

Tant que les membres de ce groupe resteront sur la bonne voie, celle de la vérité, ils seront toujours vainqueurs et ils ne souffriront guère, même si les autres les laisseront tomber ou s’opposeront carrément à eux.

Ceux qui sont sur la bonne voie, marchent d’un pas confiant, empruntant un chemin éclairé, celui de la résistance aux hérésies de tout bord.
Ainsi, la meilleure façon de lutter contre le défaitisme, est d’avoir foi en Dieu et d’avoir confiance en soi.
Par ailleurs, le défaitisme est un mode de pensée autodestructeur.

Hélas ! Nombreux sont ceux qui traversent la vie avec cette attitude préjudiciable. Aussi, est-il impératif de déployer tous les efforts en vue de mettre un terme aux discours défaitistes et pessimistes : « On ne peut rien faire », « Nous sommes des êtres faibles », « Ce n’est pas moi tout seul qui vais changer les choses »….

Pire encore ! Certaines personnes qui sont de nature défaitiste, non seulement n’agissent et ne réagissent guère, mais s’évertuent à démotiver, à décourager et à critiquer tous ceux qui décident de prendre leur destin en main. Bref, les défaitistes cherchent tout le temps à entraîner les autres dans leur sinistre sillage et à les faire sombrer dans leur dangereux marécage.

Allah nous informe dans le Saint Coran : « En vérité, Allah ne change pas l’état d’un peuple tant que celui-ci ne change ce qui est en lui-même » (Sourate Ar-raâd /Verset 11).

Ce verset est très explicite. Chaque personne doit être en mesure d’entamer une réforme intérieure et profonde.
Le romancier russe, Léon Tolstoï, disait à ce propos : « Beaucoup veulent changer le monde, mais peu veulent changer ce qu’il y a en eux-mêmes ».

Autrement dit, le problème vient de l’homme lui-même. L’être humain est souvent plein de bonnes intentions, mais malheureusement, dépourvu d’actions.

L’essor et le devenir d’une société dépendent de l’engagement de toutes ses composantes. En s’engageant, on l’améliore. En s’effaçant, on l’affaiblit.
Aucune action n’est inutile ; la plus petite action vaut mieux que la plus grande des intentions. L’homme n’est pas ici-bas pour faire des constats, pleurer et mourir. L’être humain est ici-bas pour agir, ajouter sa pierre à l’édifice et vivre. Il doit transformer ses constats et ses émotions en actions, en actions concrètes, en actions positives.

C’est ce qui ressort de ce verset coranique dans lequel Allah dit :
« Et dis : Œuvrez, car Allah va voir votre œuvre, de même que Son Messager et les croyants » (Sourate At-Tawba / Verset 105).
L’Islam a également incité au Jihad et l’a beaucoup recommandé. Le Prophète (PBSL) a mis en garde les croyants contre l’abandon du Jihad : « Et si vous délaissez le Jihad, alors Allah vous humiliera. L’humiliation ne vous sera ôtée que lorsque vous reviendrez à votre religion » (rapporté par Abou Daoud).

Le Jihad dans le sentier d’Allah revêt plusieurs formes : Par le biais des armes dans les champs de bataille, par la langue (ordonner le bien et déconseiller le mal) et au moyen de l’écriture.

En ce qui concerne le Jihad par la langue et la plume, il s’agit là du rôle des médias, des discours religieux, des articles, des poèmes….
Dans un autre Hadith rapporté par At-Tirmidhi, le Prophète a dit : « Le vrai combattant est celui qui livre combat à sa propre âme ».
Ainsi, le défaitisme est notre principal adversaire dans cette bataille d’idées qui se joue tous les jours sur le terrain de nos esprits. C’est contre ce défaitisme que les êtres humains se battent depuis toujours dans leur lutte pour la liberté, pour l’égalité, pour la démocratie, pour la dignité, pour le respect des droits de l’homme, pour la justice sociale et pour tout ce qui ne peut s’obtenir que par l’action collective.
Garder toujours une foi inébranlable en Dieu et rester attachés aux fondamentaux de la nation, tel est le credo des marocains d’aujourd’hui.
Dénoncer, démasquer, déjouer tous les complots, dévoiler la vérité, s’engager, résister, militer, agir, combattre, défendre les causes justes : OUI !
Se taire, se résigner, se soumettre, se désengager, abdiquer, démissionner, déserter le champ de bataille, déposer les armes, capituler : NON, JAMAIS !
Le message est, on ne peut plus clair, pour tous les adversaires du Maroc et pour tous les ennemis de notre intégrité territoriale.
Que l’Algérie et le Polisario sachent que le Maroc ne capitulera jamais devant un régime totalitaire et moribond, ni devant une poignée de traîtres et de renégats.

Tant qu’il y aura des marocains sur cette terre, les dirigeants algériens ne pourront jamais réaliser leurs rêves d’hégémonie et de leadership et les mercenaires du Polisario ne pourront jamais réaliser leur rêve d’une chimérique république sahraouie.
Que les responsables algériens sachent aussi que le Maroc ne cédera jamais un grain de sable de son Sahara occidental et qu’il ne cessera jamais de revendiquer son Sahara oriental, illégalement occupé par l’Algérie.

A l’instar de leurs parents et de leurs grands-parents, les marocains d’aujourd’hui, de Tanger à Lagouira, avec à leur tête S.M. le Roi Mohamed 6, en ont fait le serment et ils honoreront ce serment avec l’aide d’Allah Le Tout-Puissant.
« Si Dieu vous aide, nul ne peut vous vaincre, mais s’il vous abandonne, qui donc peut vous aider ? C’est à Dieu que les croyants doivent faire confiance » (Sourate Al Imran / Verset 160).

Puisse Dieu nous préserver du défaitisme et du pessimisme!
Puisse-t-il aussi ressusciter l’amour du Jihad dans nos cœurs et nous donner la victoire ! AMEN !

AHMED ADDOU
Enseignant à Oujda






Tagué : Ahmed Addou

               Partager Partager