Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Dr Ben Kirat - publié le Mardi 26 Août à 12:28

Dédicace d’Abou Nouas à Abou Naima






‘Mieux que fille vaut un garçon’ (AN)

Baigne-toi dans le fleuve d’Aïcha Qendicha de Thales,
Qu’un bain arabe séduisant et révélateur d’Abou Nouas.

‘Ce que les pantalons ont caché se révèle.
Tout est visible. Rince-toi l’œil à loisir.
Tu vois une croupe, un dos mince et svelte
et rien ne pourrait gâcher ton plaisir.’ (Abou Nouas)

Rince-toi les cheveux du ghassoul,
Fais-toi rougir les gencives du swak béni
Cils et sourcils au teint du cohoul.
Habille-toi avec tes cheveux ornés du henni,

De cette toilette,

‘Mes yeux ne quittent pas son aimable physique
sans que je me merveille à le voir si joli.
Sa taille est un roseau, sa face est une lune
et sa joue en feu ruisselle la beauté’ (Abou Nouas)

“Cela fait bien longtemps qu’il me l’avait promis
de ne laisser pousser sa barbe
qu’à condition de laisser glabre
son entrecuisse. Souviens-toi de sa splendeur,
du temps heureux de sa jeunesse en fleur.
quand sa beauté lui gagnait tous les cœurs.” (Abou Nouas)

‘Il n’aime porter chemise en coton
ni manteau en de poil du nomade arabe.
Il s’habille court sur ses fines hanches
mais ses vêtements ont de longues manches.
Ses pieds sont chaussés et sous son manteau,
le riche brocart offre sa devine.’ (Abou Nouas)

Le mozarabe page et éphèbe en Mjebbed de pure blanc
avec les ailes d’un burnous flottant comme un ange
et de grâce, Naima se transforme en fée et se met sur le flanc!
Du désir de Benkirane à Choubani, pleuvent des louanges.

Pour Ramid, 500 DH pour la justice, remédie le mal,
Car d’un pieu on ne peut faire un pion criminel.
Du laïc, d’el Jahid à Averroès, on veut faire un animal
De l’Amazigh, libre lion de l’Atlas, émerge l’étincelle

Du Sud au Rif, maître de l’arganier et du safran arc-en-ciel
Qui des deux rivaux, Zombor ou Mamoun le commanditaire
De Mohammed Amine et d’Abou Nouas ruche de miel
De Tazamamart faire l’usage, de Sehl et des muettes faire taire

Une putain vaux dix clients en une nuit
Plus d’hommes que de femme sur le marché
La demande s’accroît et Naima s’ennuie
L’offre statique et l’ANAPEC s’en lasse de chercher

Pour chaque pute il y a plus de dix clients le jour
De cinquante à mil dirhams la passe
des recettes le trésor accuse les détours,
de cette impasse le parlement passe la casse

‘Mieux que Benkirane vaut une Khadija Zoumi’
De la justice de Ramid aux mœurs de Choubani
Khadija passe le séné pour vibrer la coupole de mamie
Le PJD avec Chibani embaumé et des femmes sont bannis.

Ce style porte atteinte au génie d’Abou Nouas et de Moutanebi
Mieux de l’Amazigh se prononcer que le silence dominer la chaire,
En attendant Godot indécis pour Assid faire agir Abdul-Nabi.
Le respect vient du mérite, non d’un wissam, ni de l’enchère!


Tagué : Dr Ben Kirat

               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles