Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Vendredi 11 Septembre à 11:34

Début à Skhirate d'un nouveau round des pourparlers politiques inter-libyens



Skhirate - Un nouveau round des pourparlers politiques inter-libyens s'est ouvert, jeudi en fin d'après-midi à Skhirate, sous l'égide de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL).



Bernardino Leon
Bernardino Leon
Ces négociations politiques interviennent une semaine après des pourparlers similaires tenus au siège de l'ONU à Genève, lors desquels l'émissaire onusien Bernardino Leon avait affirmé que les négociations politiques sur la formation d'un gouvernement d'union en Libye suscitent à ce stade l'espoir de parvenir à un accord définitif vers le 20 septembre.

M. Leon avait souligné au terme du dernier round des pourparlers politiques tenus à Genève les 3 et 4 septembre courant qu' " il y a vraiment une chance de trouver un accord définitif dans les prochains jours et nous ne pouvons pas nous permettre de laisser passer cette chance ".

M. Leon avait également mis en garde les différentes parties au conflit que le temps était compté alors que le pays est confronté à des défis de plus en plus nombreux, y compris la souffrance continue de sa population à la suite du conflit, la montée en puissance du danger terroriste représenté par Daech et la menace de l'effondrement économique.

Pour le médiateur international, il serait très risqué de ne pas s'accorder avant le mois d'octobre prochain, durant lequel le mandat de la Chambre des représentants va expirer.

La ville de Skhirate a abrité en juillet dernier le paraphe d'un accord entre les différentes parties présentes, y compris les chefs des partis politiques, qui ont pris part au 6è round des pourparlers politiques inter-libyens sous les auspices de Bernardino Leon, mais en l'absence des représentants du Congrès général national (CGN).

Le Maroc accueille depuis mars dernier le Dialogue inter-libyen qui réunit des représentants du Parlement de Tobrouk, du CGN basé à Tripoli, des "indépendants" composés de personnalités civiles, d'intellectuels, de juristes et d'hommes d'affaires en plus de représentants d'associations féminines.

Depuis la chute du régime Kadhafi, la Libye est plongée dans une crise politique et sécuritaire sans précédent sur fond de lutte pour le pouvoir entre le gouvernement provisoire libyen et la chambre des représentants libyenne (parlement de Tobrouk), reconnus par la communauté internationale, et le CGN non reconnu par la communauté internationale.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara