Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Lundi 18 Mai à 17:43

Début à Casablanca de la 79-ème rencontre Top Management Afrique et des 27ème SIGEP



Casablanca - La 79-ème rencontre Top Management Afrique (RTM-2015) et les 27-ème symposiums Interafricains de la Gestion Publique (SIGEP), ont démarré leurs travaux, lundi à Casablanca, avec la participation de représentants de plusieurs pays du continent.



Ces deux événements à caractère économique se veulent un espace d'échanges et de réflexions entre dirigeants d'entreprises et d'institutions africaines et les hauts cadres des institutions publiques africaines pour se ressourcer et mutualiser leurs expériences respectives.

Dans une allocution à l'ouverture de ces deux manifestations, le président Directeur général de Top Management Afrique, Abderrahmane Watt a souligné que ces rencontres sont consacrées à l'examen de thématiques d'une importance capitale. Il s'agit des questions se rapportant à la création de valeur et gouvernance des entreprises et institutions africaines, à la régulation et concurrence dans les Télécoms et à la bonne gouvernance et gestion des marchés publics.

Rappelant le slogan de ces manifestations à savoir "création de valeur à l'infini, le plus rapidement possible et selon les règle de l'art", M. Watt n'a pas manqué de mettre l'accent sur les missions dévolues à ces deux rencontres, notamment la contribution par l'échange, la formation et des conseils au développement des compétences de l'élite africaine, encadrement des actions et événements favorisant le croisement.

Pour ce qui est des SIGEP, M. Watt a exposé les thèmes fédérateurs et transversaux des ateliers qui sont initiés lors de ces symposiums qui se poursuivront jusqu'au 23 mai à Casablanca.

Ainsi, les participants devront se pencher sur l'amélioration de la gouvernance des instances de régulation des technologies de l'information, de la communication, la régulation et la concurrence dans les télécoms, les TIC en tant que leviers de développement, la bonne gouvernance et gestion des marchés publics en Afrique subsaharienne et l'analyse des risques et indicateurs de performance dans les marchés publics, a-t-il fait savoir.

Préoccupés d'innover en permanence dans l'accompagnement du public des dirigeants stratégiques des institutions africaines, les organisateurs de ces deux événements (RTM et SIGEP) aspirent à enrichir le débat sur les moyens à même d'accompagner les initiatives porteuses à travers l'instauration d'un climat de confiance, l'investissement dans les grands projets d'infrastructure, la réforme des appareils d'Etat et la lutte contre la pauvreté et la corruption.

A l'instar des précédentes éditions, ces deux rencontres se caractérisent pas l'envergure qui leur a été donnée, la qualité des personnalités invitées à y participer ainsi que par les secteurs d'activités représentés.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus