Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



Hamid Soussany - publié le Dimanche 9 Juin à 12:36

De l'excès de Sarkozy et de la normalité de Hollande






De l'excès de Sarkozy et de la normalité de Hollande
Un an après l'accession de François Hollande à la présidence de la République, et la défaite de la droite aux législatives, on pourrait faire une halte et regarder dans notre retro.

François Hollande avait promis d'être un Président normal, pour une présidence normale par rapport à un exercice personnel du pouvoir jugé excessif du président sortant, c'était aussi une manière de dénoncer les dérives de Nicolas Sarkozy.

De l'excès, il y en a eu, des dérives aussi

Sur le sujet des populations issues de l'immigration, Nicolas Sarkozy a été très néfaste, voire dangereux. Certaines déclarations alarmistes de ses ministres et des hommes de son premier cercle, n'ont fait qu'instrumentaliser ''la peur'' de l'étranger, allant jusqu'à mettre de l'huile sur le feu et compromettre le vivre ensemble.

La première provocation était de créer un ministère de l'immigration et de l'identité nationale. Au niveau sémantique, opposer l'immigration à l'identité nationale c'est admettre que l'immigration est, de facto, un danger pour l'identité nationale française ; une thèse considérée pendant longtemps comme étant l'un des fondements de l'idéologie de l'extrême droite en France.

Il y'a eu par la suite un certain nombre de faits politiques, qui ont eu pour conséquence de rendre l'atmosphère en France irrespirable, de semer le doute et la suspicion ; comme le débat sur l'identité nationale initié par le gouvernement de Nicolas SARKOZY avec des dérapages racistes et la libération de la parole xénophobe.

Il y'a eu aussi l'autre débat sur ''laïcité et islam'' initié cette fois-ci par l'UMP, à chaque fois c'est le même objectif visé : la stigmatisation de la population de confession musulmane en particulier et de la population issue de l'immigration en général. Je vous passe les petites phrases puantes lâchées ici et là, comme celle concernant la hiérarchie des civilisations, ou celle de se réjouir que Sarkozy ait pris ''la tête de la croisade'' contre khadafi..

Une présidence normale

Il est évident que depuis un an donc, nous vivons une certaine sérénité et un apaisement retrouvé..

François Hollande et son gouvernement adoptent un autre style, une attitude digne et responsable qui respecte les valeurs de la France. Ceci n'empêche pas Manuel Valls, d'affirmer avec fermeté et d'agir dans le respect des principes républicains tenant au respect de la laïcité et de l'ordre public. Sans verser dans la démagogie haineuse, ni dans la surenchère verbale et xénophobe.

De ce point de vue, Oui, François Hollande a tenu sa promesse : c'est un Président normal qui exerce une Présidence normale.


Tagué : Hamid Soussany

               Partager Partager