Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



Polisario Confidentiel - publié le Mardi 15 Novembre à 17:31

De grosses têtes vont tomber au prochain congrès du Polisario




L’approche du 13ème congrès du Polisario fait frémir plus d’un des hauts cadres de la direction du mouvement indépendantiste sahraoui.



De grosses têtes vont tomber au prochain congrès du Polisario
Les dirigeants du Polisario et à leur tête, leur chef Mohamed Albdelaziz, ont vraisemblablement perdu le sommeil depuis l’enlèvement des trois humanitaires européens dans le camp hautement surveillé de Rabouni, non loin de leur QG.

Cette affaire a crée de vives tensions entre la direction du Polisario et les commandements de l’armée et des services de renseignement algériens, raconte un ancien cadre du mouvement qui a été mis à l’écart après la découverte de sa tentative de fuir au Maroc.

La tension, dit-il, est montée d’un cran à l’approche de la tenue du 13ème congrès du Polisario prévu du 15 au 19 décembre 2011. Un bon nombre des hauts dirigeants sahraouis se trouvent dans la ligne de mire des autorités militaires algériennes. Ces dernières leur reproche les indiscrétions qui ont entaché l’envoi de leurs combattants en Libye pour appuyer les troupes fidèles au défunt guide Mouammar Kadhafi. Mais, ce qui a aggravé davantage le cas de ces dirigeants, ajoute la même source, c’est la complicité avérée de leurs services de sécurité dans l’enlèvement du 23 octobre dernier.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».