Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine: Sous l'impulsion de Paris et... | via @lemagMaroc https://t.co/O1NcjpzCBz



MAP - publié le Mardi 9 Mai à 15:36

De Cuellar:'l'image que reflète l'humanité n'est guère brillante'




Genève - "L'image que reflète l'humanité n'est guère brillante", a indiqué l'ancien Secrétaire général de l'ONU, Javier Perez de Cuellar, à l'ouverture, mardi à Genève, d'une conférence sur les écueils qui entravent la mise en application des Objectifs du Millénaire pour le
Développement (OMD).



Résumant le sentiment général prévalant, il a rappelé que les résolutions de l'ONU sur le développement durable n'ont pas été appliquées, estimant inconcevable qu'en 2006, 115 millions d'enfants ne sont pas scolarisés et que l'analphabétisme est une menace pour la paix dans le monde.

De Cuellar a, en outre, averti que la communauté internationale risque de constater que les OMD ne seront pas au rendez-vous en 2015, appelant à réfléchir sur des moyens innovants pour prévenir les conflits et pallier à l'absence de la volonté politique.

Pour lui, des mesures comme les taxes sur les billets d'avions ou sur les contrats d'armement ou encore le micro-financement sont des mesures ponctuelles dont l'efficacité reste tributaire du respect de la communauté internationale de ses engagements. D'où, a-t-il dit, l'importance du rôle de la société civile pour refaire le débat sur des bases d'innovation et de propositions créatives comme un maillon de la chaîne majeur pour ceux qui travaillent pour un monde meilleur.

Outre De Cuellar, d'autres intervenants ont donné le ton à cette rencontre parmi lesquels le ministre marocain du Développement Social, de la Solidarité, de la Solidarité et de la Famille,Abderrahim Harouchi, le Rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l'alimentation,Jean Ziegler et le Président de la Fédération des Agences Internationales pour le Développement (AIDE-Federation),Abdelkbir El Hakkaoui. Ils ont livré, tour à tour, une radioscopie alarmante de la situation dans plusieurs régions de la planète, inhérente à l'extension inexorable de la pauvreté et de l'exclusion dues essentiellement à l'écart qui ne cesse de se creuser entre le Nord et le Sud, même si l'ONU a fait du développement son objectif central notamment à travers les Objectifs Millénaires pour le Développement OMD).

Ceux-ci, devant se concrétiser, en principe, d'ici 2015 or, aujourd'hui les deux tiers de l'humanité vivent au seuil de la pauvreté, ont-ils indiqué .

La pauvreté et l'exclusion peuvent frapper le même pays soit-il une puissance mondiale, a fait remarquer M. El Hakkaoui, citant l'exemple des Etats Unis qui comptent en l'an 2000, 31,5 millions personnes vivant au seuil de la pauvreté contre 35 millions en 2004, tandis que 75 millions d'américains ne bénéficient d'aucune assurance maladie.

Cette absence de solidarité a fait que les deux tiers de l'humanité vivent aujourd'hui au seuil de la pauvreté. Sont également mis en cause les incidences de la dette, les défaillances des systèmes éducatif et sanitaire, la course effrénée à l'armement des pays pauvres avec la complicité des pays avancés, la corruption, l'iniquité et les droits de l'homme bafoués.

Les intervenants ont également mis l'accent sur la nécessité de prendre en compte les piliers indispensables pour lancer les jalons d'un développement durable à savoir, l'approche économique, l'approche sociale, l'approche environnementale et la démocratie qui "constitue un bien commun de toute l'humanité". Dans cet ordre d'idées Mme Françoise Bavay, Vice-présidente du Conseil Régional de l'Ile de France, a plaidé pour de nouvelles approches en matière de la dette puisque selon elle, celle-ci a été largement remboursée par les pays pauvres. Cette approche, appelée à tenir compte des enjeux, doit aussi être
basée sur le développement d'autres logiques de production et sur la démocratie interne. La conférence qui tentera d'apporter des éléments de réponse à l'interrogation "Comment surmonter les obstacles pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement ?", se déroulera sous forme d'ateliers thématiques à savoir, "Santé et éducation", "La Bonne Gouvernance" et "Nouveau partenariat pour le Développement".

Décideurs politiques, élus, chercheurs universitaires, experts onusiens et acteurs de la société civile, prennent part à cette rencontre qui sera sanctionnée par la réalisation d'un guide méthodologique et les outils pédagogiques pour la mise en oeuvre des OMD.


               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles