Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Ouidad Tebbaa - publié le Mercredi 24 Mai à 10:55

Dar Cherifa




Au cœur du quartier du Mouassin, à une encablure de Sidi Abdelaziz, l’un des sept saints patrons de la ville, Dar Chérifa est un lieu à part tant par sa valeur patrimoniale que par le rôle prépondérant qu’elle joue depuis plusieurs années dans le paysage culturel de Marrakech.



C'est cette demeure que l'on fait d'abord visiter aux amis de passage, c'est d'abord à elle que l'on songe pour telle rencontre d'écrivain ou tel séminaire sur le patrimoine ou le soufisme.

Ce n'est donc pas un hasard si dans l'engouement actuel pour la médina, avec toute la superficialité et les excès qu'il implique, Dar Cherifa occupe une place si particulière. Restaurée dans les règles de l'art, farouchement hostile à toutes les modes qui ont envahi et dénaturé l'architecture des maisons de la médina, dans un dépouillement et une élégance sans commune mesure avec le kitch ambiant, cette maison est à l'image de son propriétaire.
Abdellatif Aït Ben Abdellah a un amour passionné pour le patrimoine et il fut l'un des premiers et aujourd'hui, l'un des rares, à avoir su conjuguer harmonieusement le souci de la préservation de la médina et celui de sa mise en tourisme. Avec Dar Chérifa, il va plus loin, en consacrant ce lieu à la promotion de la culture, offrant ainsi à la ville un lieu qui deviendra au fil du temps, un repère, tant sur le plan intellectuel qu'esthétique.

Offrant un espace de dialogue et d'échange inédit pour une population de la médina de plus en plus métissée, Dar Chérifa accueille régulièrement des artistes nombreux, venus des quatre coins du monde et qui aspirent tout autant à faire connaître leur art qu'à partager avec les autres habitants de la médina.

Des rencontres, des débats s'y déroulent dont certains ont fait date dans l'histoire de la ville, comme en témoignent les deux rencontres organisées dans le sillage de la proclamation de la place Jemaa El Fna, patrimoine oral et immatériel de l'Humanité par l'Unesco en mai 2001 et dans le cadre du projet « Préservation, revitalisation et réhabilitation de la place Jemaa El Fna » mis en œuvre par l'association de la place Jemaa El Fna, avec le soutien du gouvernement japonais.

Des signatures de livres aux concerts de musique, des expositions de peinture aux mois de la photographie, Dar Chérifa travaille sans relâche, alliant avec le plus grand naturel, l'art contemporain et la culture traditionnelle marocaine, au point qu'aujourd'hui, elle est pour beaucoup d'entre nous, à la fois le lieu où l'on ressource, le point d'ancrage, mais aussi le catalyseur de sensibilités venues d'ailleurs.

A l'heure où la ville de Marrakech prise dans un tourbillon sans précédent s'agite à tout vent, multipliant les évènements mondains et les festivités plus ou moins futiles, rappeler et fêter la date anniversaire de Dar Chérifa, vieille de plusieurs siècles, ressuscitée et transformée en lieu de culture depuis 5 ans, par Abdellatif Ait Ben Abdellah et son équipe, me semble une exigence impérative et un devoir de reconnaissance des habitants de la ville à l'égard de ce lieu qu'ils se sont appropriés avec tant de passion.

Merci à Dar Chérifa et qu'elle puisse perdurer encore, telle qu'elle est, pendant de longues années !


Tagué : dar cherifa

               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles