Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



MAP - publié le Vendredi 18 Mars à 15:37

Dakhla, un nouveau centre de vie qui démontre que " le miracle est possible " (J. P. Carteron)




Dakhla - Dakhla, qui abrite une deuxième édition du Forum Crans Montana (FCM) dédiée à l'Afrique, est la démonstration que "le miracle est possible" et qu'avec la volonté, des moyens et une vision on peut créer "un nouveau centre de vie", a affirmé le président fondateur du FCM, Jean-Paul Carteron.



Dakhla est "la démonstration que le miracle est possible et qu'en partant de contrées qui ne sont pas forcément hospitalières pour les activités économiques et industrielles, avec la volonté, de vrais moyens et une vision, on peut créer un nouveau centre de vie", a-t-il souligné, à l'ouverture de la 27ème édition du FCM, qui se tient du 17 au 22 mars dans la Perle du Sud.

M. Carteron s'est dit même certain que cette ville du Sud du Maroc "sera bientôt le hub de l'Afrique occidentale et le point central de connexion de l'Afrique de l'Ouest avec le Monde".

Il a qualifié de " pages d'un autre temps ", les tentatives et les appels visant à maintenir, d'une manière ou d'une autre, des populations sous " un embargo politique et économique international".

"Aujourd'hui, la jeunesse de Dakhla est une jeunesse moderne qui veut se développer, qui croit en son Roi et en le Maroc et qui veut véritablement avancer sur la voie du développement et de l'intégration mondiale", a-t-il martelé, en mettant en avant les réalisations accomplies dans la ville au niveau des infrastructures en l'espace d'un an.

Pour M. Carteron, le Maroc doit sa sécurité, son développement et son progrès social à "la dimension largement visionnaire" et à l'action de son Roi, et surtout à l'adhésion manifeste, évidente, continue et sans cesse renouvelée "d'une population qui sait où est son avenir et son intérêt".

Et d'ajouter que le Maroc démontre comment on peut "conjuguer le respect de la tradition, sans laquelle les êtres humains sont perdus au sein de cette mondialisation, et le progrès social, sans lequel il n'y a pas d'espoir dans un monde de compétition extrêmement violente".

Organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, le FCM, réunit plus d'un millier de participants, dont 850 personnalités étrangères venant de 131 pays et de 27 organisations régionales et internationales.

Les participants auront ainsi l'occasion de débattre des défis auxquels est confrontée l'Afrique et des moyens à même les surmonter en vue de réaliser les espoirs des populations et ce, à travers la mobilisation des énergies positives et la création des synergies constructives afin de développer, et nourrir des partenariats fructueux et bénéfiques.

               Partager Partager