Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM



MAP - publié le Mercredi 6 Avril à 13:05

Dakhla adhère à une série de programmes environnementaux avec un impact positif sur la diminution des risques écologiques




Dakhla - La ville de Dakhla adhère à une série de programmes environnementaux qui ont eu un impact positif en termes de diminution des risques écologiques, a souligné mardi le président du Conseil communal de Dakhla, Sidi Salouh Joumani.



Dakhla
Dakhla
Dakhla connait un saut qualitatif en matière de développement dans les différents domaines, et à l'instar des autres villes du Royaume, a adhéré à plusieurs programme visant à préserver l'environnement et à limiter les risques écologiques, a-t-il relevé dans une allocution lue en son nom, à l'ouverture du colloque international sur "les défis environnementaux et leur impact sur le développement urbain des villes et des régions".

La stratégie de développement de la région Dakhla-Oued Dahab accorde un grand intérêt à la dimension environnementale, qui constitue un levier important du développement urbain et spatial, a affirmé M. Joumani qui considère que le choix du thème de ce colloque revêt une grande importance dans ce sens.

Cette thématique, a-t-il noté, traduit l'engagement de l'Institut arabe de développement des villes en faveur de l'environnement, à la lumière notamment de la dynamique économique et la croissance démographique accélérée ainsi que leur impact direct sur le développement durable dans ses dimensions économique et social.

Il a souligné à cet égard que le Royaume a adhéré très tôt aux conventions et accords internationaux dans le domaine de l'environnement, conformément aux hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, a-t-il ajouté.

L'inclusion de la dimension environnementale au niveau de la constitution marocaine, la création de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, l'adhésion du Maroc aux projets des énergies renouvelables, la mise en place d'observatoires régionaux chargés des questions de l'environnement, et l'organisation de la COP22 à Marrakech, "sont autant de preuves de maturité de notre pays et de son engagement effectif à l'adhésion au système de la protection de environnement", a conclu M. Joumani.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».