Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



Adam Sfali - publié le Vendredi 1 Avril à 09:54

Dakhla Atlantique: Le port qui multipliera la population de sa ville par cinq




Paris : Le 6 novembre 2015, le Roi Mohammed VI a annoncé la construction d’un nouveau port en eau profonde à Dakhla. Un expert français en évalue les impactes socioéconomiques sur cette ville du Sahara marocain.



Port de Dakhla - PH Archive
Port de Dakhla - PH Archive
En effet, l’expert français, Régis Toussaint, spécialiste de la pêche maritime et homme d’affaire, a déclaré que le futur port Dakhla Atlantique est une infrastructure qui révolutionnera la ville de Dakhla, sa région, sa démographie, le secteur de la pêche et la valorisation des produits de mers au niveau du Maroc entier.

Interviewé par le magazine français, Le Point – Afrique, Régis Toussaint a indiqué que le port Dakhla Atlantique, en plus de tous les développements qu’il apportera au secteur de la pêche maritime, son développement industriel, la croissance des quantités captées, ect, il aura surtout un impact considérable sur l’organisation sociale et la démographie de la région de Dakhla et du Sahara en général.
 
Ainsi, a-t-il expliqué, cette infrastructure gigantesque qui coutera six milliards de dirhams, entrainera la création de plusieurs dizaines de milliers d’emplois. Cela changera radicalement la région, dont la majorité des travailleurs sont des fonctionnaires employés par les administrations publiques marocaines.

Dakhla Atlantique, qui apportera dans son sillage des centaines d’usines de valorisation des produits de mer, transformera cette ville du sud du royaume, en une cité industrielle et ces 100.000 habitants actuels, se multiplieront par 5.

Régis Toussaint en a dit :
‘‘L'objectif est de parvenir à pêcher et à débarquer à Dakhla Atlantique un million de tonnes par an … contre 600 000 tonnes aujourd'hui. Actuellement, seulement 20 % sont valorisés sur place. Le reste va à Laâyoune …. ou à Agadir... L'enjeu est d'inverser la tendance : 80 % à Dakhla et 20 % dans les villes plus ou nord. Il s'agit de créer ainsi des dizaines de milliers d'emplois productifs, contre tous les emplois administratifs offerts par les administrations marocaines à Dakhla. La ville pourrait ainsi passer de 100 000 à 500 000 habitants.’’

L’expert français a ajouté que ce nouveau port servira également à attirer des IDE dans cette région du royaume :
‘‘J'ai récemment rencontré des investisseurs potentiels en Norvège. Ils se sont montrés intéressés, c'est la bonne nouvelle, mais, bien sûr, ils veulent avoir de la visibilité, passer aux choses concrètes. Pour les industriels étrangers ou marocains, il y a un intérêt compétitif à se rapprocher de la ressource’’.

A noter que le futur port Dakhla Atlantique sera implanté à 60 km au nord de la ville. Il abritera des activités de pêche, de commerce, et d’industrie grâce à une plateforme d’accueil des usines.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».