Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj



infos@selwane.com - publié le Mercredi 11 Juillet à 00:00

DRAME. BOUFONNERIE .PAUVRETE.






Ce que je n’arrivais à comprendre du tout , et pourtant il y a plus d’un demi siècle que je roulais ma bosse un peu partout dans ce monde , et avec un boulot qui m’a fait rencontrer des milliers de gens de tous âges, sexes et religions confondus. Oui, je ne comprend pas ces messieurs et dames qui brandissent le drapeau noir chaque fois que quelqu’un essai de s’exprimer différemment, osant se libérer avec une bouffée d’oxygène différente de la leur. Le parlementaire (alors là, quel culot !), qui a fait , du spectacle du L’Boulevard de Casablanca, d’une question de divertissement de jeunes, une question orale posée dans l’honorable hémicycle, au ministre de l’intérieur. Ou le dramaturge, réalisateur, critique et professeur à l’ISADAC, qui est allé plus loin, traitant la nouvelle génération de musiciens au Maroc, de contrebandiers et qu’ils doivent subir le même sort que les contrebandiers de cigarettes .Et que l’Etat doit nous protéger de cette culture étrangère aux marocains. Mon Dieu préserve – nous de l’ignorance et des ignorants, et surtout de la semi-culture. Entendre un professeur d’art dramatique demander l’intervention des responsables pour nous protéger de la culture qui nous vient de l’étranger, quel drame, quelle bouffonnerie, quelle pauvreté.

Au Maroc, en l’an 2007, avec plus d’un million d’internautes, plus de 25 ans de télévision satellitaire, plus d’un demi siècle de TV terrienne et plus d’un siècle de radio ; des réactionnaires, des hypocrites, parlent encore de l’intervention de l’Etat pour nous protéger, autrement dit, de nous brider et à nous obliger à porter des œillères, que messieurs les parlementaires et les professeurs en question vont nous choisir. Mais, voila la vérité, vous voulez être protéger de l’innovation des avancées du progrès technologique, vous êtes dépassé et ça vous fait peur. Les citoyens, ou vos étudiants connaissent et sachent mieux que vous, grâce à Internet, où des milliards de pages, traitées par d’imminents professeurs et spécialistes, gratuitement dans tous les domaines (…citoyenneté, théâtre,aussi) dans plusieurs langues et sous des formes différentes, textes, images fixes , animées et sons, sont à la portée de n’importe quel citoyen et sans aucune autorisation, grâce à un clic (merci Google).



Ces jeunes chanteurs de la nouvelle scène marocaine, ont su utiliser les nouvelles prouesses que leur offre les technologies nouvelles. Regarder les, comment ils occupent l’espace scénique et la liberté corporelle avec laquelle ils s’expriment ; ils ne sont plus cloués à 10 centimètres de la membrane d’un micro omni directionnelle d’où sortent des sons nasillards, pleurants , inaudibles et incompréhensibles. La liberté avec laquelle ils écrivent, composent et musicalisent leurs chansons en recherchant des sons et des phrases musicales originales est due au développement du partage de la culture du savoir, symbole de l’Internet. . Ils jouent avec des instruments et manipulent des synthétiseurs et des consoles de sons et de lumières numériques, à l’instar des jeunes des autres pays évolués. Là ,où les intellectuels et les politiques encouragent et soutiennent et respectent leur jeunesse et qui font tout pour qu’elle mûrisse dans le respect et la liberté, seule garant de la démocratie et de la stabilité. Nos jeunes chanteurs marocains ont eu l’intelligence de faire, des nouvelles technologies de l’information un atout à leur avantage, ils sont plus libres, ils n’ont plus besoin d intermédiaires ou de parasites pour atteindre leur public, ils diffusent leur produit a l’échelle interplanétaire grâce au Web et ils ne se plaignent pas si leurs chansons sont piratées, au contraire !



Voila de quoi vous voulez être protéger, ne vous cachez pas derrière cette idée débile de préservation du patrimoine culturel, alors que vous êtes de grands consommateurs de produits culturels étrangers, de simples exemples : vous lisez des livres ,revues et journaux étrangers, vous portez des costumes français, des chaussures italiennes, des montres bracelets suisses des téléphones cellulaires danois et vous roulez dans des voitures allemandes ; et le pire, vos fils étudient dans des établissements étrangers. En regardant la rondeur de vos bides et les cernes bleutées sous vos yeux, çà m’étonne que vous mangez « cacher ».

Alors messieurs les prêcheurs de bonnes consciences, disparaissez de notre horizon, vous nous cachez des rayons de liberté qui arrivent jusqu'à nous et vous n’y pouvez rien parce que vous êtes finis et votre parole est usée.

Malgré tout cela je n’arrive toujours pas à comprendre qu’il y a encore des soit disant « marocains » qui n’aiment pas leur semblables.

Prenez la peine d’écouter ces jeunes, écoutez ce que chante BIG, HOBA HOBA SPIRIT, CASA CREW et les autres, et après vous pouvez les juger ou les interdire.

Par Ajmi Ahmed - Selwane.com


               Partager Partager