Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Vendredi 10 Juin à 12:44

DG de la SIE : Le démarrage de la production des bus électriques prévue courant 2017





La mise en place de l'unité de fabrication et le démarrage de la production des bus électriques sont prévus courant 2017, a révélé le directeur général de la société d'investissements énergétiques (SIE), Ahmed Baroudi, lors d’un entretien publié par le dernier numéro de l’hebdomadaire Finances News.

"Le projet industriel consiste à produire des bus électriques dernière génération (Ultra-Light) made in Morocco, destinés au marché national et international", a indiqué M. Baroudi, en soulignant les principaux enjeux derrière cette initiative.

L’enjeu majeur est climatique, "il s’agit du secteur le plus énergivore avec près de 41 pc de la consommation nationale en pétrole et qui contribue également à plus de 23 pc des émissions de gaz à effet de serre", a-t-il précisé, en mentionnant que le transport électrique contribuera à réduire la dépendance du pays par rapport au pétrole, et permettra aux villes marocaines d’améliorer la qualité de l’air grâce à la réduction du taux de pollution.

En plus de l’urgence environnementale, le secteur présente de véritables enjeux industriels, selon ce responsable qui a souligné que "grâce à ce projet, de nouveaux produits seront commercialisés avec le label -made in Morroco-, une première au Maroc et en Afrique dans ce secteur. Ces autobus sont de véritables bijoux technologiques connectés qui feront partie intégrante des projets Smart City, a-t-il affirmé.

Sur le plan économique, "plusieurs nouveaux emplois verront le jour (500 emplois directs et indirects qualifiés) avec le transfert de savoir-faire et de technologie reconnu dans ce secteur à l’échelle internationale", a t-il ajouté.

Le directeur général a fait savoir que ce projet sera porté par un joint-venture, à savoir une société commune marocaine qui associera trois partenaires et qui sera dédiée au développement et à la fabrication d’autobus urbains et interurbains, ajoutant que ce projet s’inscrit dans la continuité de la dynamique déjà amorcée par le Royaume dans le secteur d’industrie de transport en fournissant une solution de transport public efficace énergétiquement.

Ce projet est le fruit de la récente visite royale en Chine, sanctionnée par la signature d’un important accord de partenariat entre la Banque centrale populaire, l’industriel chinois Yangtse Ltd et la société d'investissements énergétiques, portant sur un montant de 1,2 milliard de dirhams, destiné au financement d'une unité industrielle de production de bus électrique de dernière génération au Maroc (près de 1000 bus par an).

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus