Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mardi 13 Octobre à 15:16

Création d'une association active dans le domaine de l'encouragement du don d'organes



Rabat - Le tissu associatif marocain a été renforcé par la création d'une nouvelle association visant à encourager le don d'organes et de tissus en vue de contribuer à "une société fraternelle et solidaire".



Cette structure, baptisée Association marocaine pour le don d'organes et de tissus (AMDOT), compte se développer autour d'objectifs portant notamment sur "la sensibilisation de toute la population, particulièrement les jeunes, pour contribuer à une société fraternelle et solidaire pour le don d'organe et de tissus", a indiqué sa présidente, Mme Samya El Alami, lors d'une conférence de presse dédiée à l'annonce officielle de la création de l'AMDOT. 

L'association veillera également à informer les familles donneuses et receveuses d'organes sur toutes les questions concernant les garanties légales, religieuses et associées au don d'organes et à assurer l accompagnement et l'aide aux familles de malades concernés par la transplantation et la greffe d'organes et de tissus ainsi que la représentation auprès d'institutions publiques et la promotion des études et des recherches sur le don d'organes et de tissus au Maroc.

"Seule une stratégie globale et conjuguée des ministères impliqués ainsi que des acteurs de la société civile pourra faire évoluer les mentalités et encourager le don d'organes et de tissus et partant accélérer les transplantations et les greffes attendus par de nombreux malades", a-t-elle souligné, constant que "même s'il n'y a aucune interdiction, ni médicale ni légale, à donner ses organes et malgré les efforts accomplis ces dernières années au Maroc, les résultats sont encore faibles" par rapport à d'autres pays.

La présidente de l'AMDOT a relevé à cet égard que son association s'est dotée d'un comité scientifique et d'un comité d'éthique et juridique afin de lui apporter expertises, conseils et expériences.

De son côté, le vice-président de l'AMDOT, M. Anwar Cherkaoui a noté que sur le plan médical, le Maroc est au point, précisant que des équipes médicales bien formées au prélèvement et à la greffe sont opérationnelles dans les centres hospitaliers universitaires (CHU) de Rabat, de Casablanca, de Marrakech et de Fès et bientôt également aux CHU d'Oujda et d'Agadir.

La première opération de greffe de coeur aura lieu au Maroc fin 2015 ou 2016, a avancé M. Cherkaoui, rappelant qu'au niveau de chaque CHU, il y a une longue liste d'attente de personnes qui attendent d'être greffées.

Pour l'érudit Mohamed Fizazi, l'opération de don d'organes est régie par certaines exigences imposant la combinaison entre la position de la religion, l'avis médical et la mesure juridique à entreprendre.

Le don d'organes est permis, d'un point de vue religieux, si le médecin spécialiste juge que cette opération ne présente aucun danger sur la vie du donneur, a-t-il dit, notant qu'en cas de réunion des conditions précitées, le don d'organes est considéré comme une action permettant de donner une nouvelle vie à un être humain.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara