Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



MAP Madrid - publié le Mercredi 25 Décembre à 10:01

Confiance et coopération, piliers des relations maroco-espagnoles




Madrid - Confiance et coopération sont les deux maîtres-mots ayant guidé les relations entre le Maroc et l'Espagne lors de l'année qui s'écoule, marquée par des contacts réguliers et une collaboration globale plus étroite que jamais.



Si Rabat et Madrid ont déjà donné des signaux d'un engagement indéfectible pour aller de l'avant dans leur partenariat stratégique en 2012 à travers, notamment la tenue de la réunion mixte de haut niveau à Rabat, les gouvernements des deux pays n'ont ménagé aucun effort pour sceller ce partenariat et le hisser à un palier supérieur.
 
Sans nul doute, le moment fort des relations a été couronné par la visite officielle effectuée en juillet dernier au Maroc par le Roi Juan Carlos 1er, à la tête d'une importante délégation ministérielle et entrepreneuriale, à l'invitation du Roi Mohammed VI, un déplacement qui a été qualifié d'événement "historique et exceptionnel" par les médias et les milieux politiques espagnols.
 
Cette visite a été couronnée d'un "grand succès" et a consolidé les liens "singuliers" existant entre les deux Familles royales marocaine et espagnole qui "facilitent et impulsent" la coopération entre les deux pays à tous les niveaux, avait souligné le ministre espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération, M. José Manuel Garcia-Margallo. 
 
L'excellente relation personnelle que maintiennent les deux Souverains constitue un vecteur et la démonstration la plus tangible de la profonde relation de coopération entre le Maroc et l'Espagne, avait indiqué le diplomate espagnol, ajoutant que le Roi Juan Carlos et SM le Roi "oeuvrent depuis des années" pour que les relations bilatérales atteignent leur "meilleur niveau".
 
Depuis cette date, Rabat et Madrid ont imprimé une nouvelle dynamique à leur coopération multisectorielle à travers la signature de plusieurs accords de coopération, ainsi que la mise en place des plans d'action sectoriels pour édifier un avenir de prospérité, de stabilité et de coopération renforcée au service et dans l'intérêt des deux pays. 
 
Fruit de cette dynamique la tenue en septembre dernier du deuxième forum parlementaire hispano-marocain qui a connu la participation d'une importante délégation parlementaire marocaine conduite par Karim Ghellab, président de la Chambre des représentants, et Mohamed Cheikh Biadillah, président de la Chambre des conseillers.
 
A cette occasion, les participants ont "salué la sagesse de SM le Roi Mohammed VI qui a plaidé pour l'élaboration d'une +politique de la migration et d'asile+ au Maroc, et ce en conformité stricte avec les valeurs de la société marocaine, les principes des droits de l'Homme, et les dispositions du droit international humanitaire".
 
Les parlementaires marocains et espagnols réitèrent, à cette occasion, "leur engagement à poursuivre l'action pour l'adoption de législations adéquates " dans le but de contribuer à juguler l'immigration illégale et à lutter contre le crime organisé.
 
Ils ont, par la même occasion, exhorté les gouvernements des deux pays à "approfondir les liens de coopérations et de dialogue pour renforcer davantage les relations politiques, économiques et sociales et à poursuivre les efforts louables visant à promouvoir les échanges culturels et éducatifs".
 
Le volet de la coopération sécuritaire n'a pas été en reste. Les deux pays ont tenu, fin novembre dernier à Cordoue, le premier séminaire bilatéral en matière de sécurité sous la présidence du Directeur général de la sûreté nationale (DGSN), M. Bouchaïb Rmail, et le directeur général de la police espagnol, M. Ignacio Cosido.
 
Cette rencontre a été sanctionnée par la création d'un comité stratégique de police, chargé de définir les lignes stratégiques qui guideront la coopération sécuritaire entre les deux pays. Ce comité s'occupera de fixer les priorités de l'action des services de sécurité des deux pays et d'adopter les mesures nécessaires, afin de mettre en œuvre les lignes stratégiques de la coopération bilatérale.



               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles