Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mardi 31 Mai à 11:48

Conférence internationale sur l'eau, l'énergie et le changement climatique (WECC2016) à Marrakech



Marrakech - Le Centre national d'Études et de Recherche sur l'Eau et l'Énergie (CNEREE) relevant de l'Université Cadi Ayyad (UCA) organise, du 1 au 4 juin à Marrakech, une Conférence internationale sur l'eau, l'énergie et le changement climatique (WECC2016), en perspective de la COP22.



Cet événement, labellisé COP22 et organisé en partenariat avec des institutions de recherche nationales et internationales et les différents acteurs du développement, rentre dans le cadre activités de l’UCA de mobilisation pour le climat et constitue une occasion pour présenter les innovations techniques et sociales développées dans le domaine de l’eau et l’énergie pour faire face au changement climatique.

Selon les organisateurs, WECC2016 se veut aussi une opportunité de rencontres et de dialogues entre scientifiques, industriels et experts pour relever le défi du climat et inspirer les différents acteurs dans le domaine de l’eau et l’énergie par l’échange du savoir et des bonnes pratiques en abordant des propositions d'actions concertées pour une meilleure perspective de développement durable. 

WECC2016 servira aussi de plateforme permettant de faciliter des échanges fructueux et constructifs entre scientifiques, industriels et experts afin de se pencher sur les différentes problématiques relatives aux changements climatiques.

Cette manifestation connaitra un programme riche et varié avec la participation d’environ 300 congressistes venus de 17 pays (Allemagne, Algérie, Angleterre, Arabie Saoudite, Bahreïn, Belgique, Côte d’Ivoire, Egypte, Espagne, France, Ghana, Italie, Jordanie, Libye, Maroc et Emirats arabes unis).

La COP22 qui se tiendra dans la cité ocre en novembre 2016, sera une occasion historique pour toutes les nations de présenter une première évaluation des mesures prises contre le réchauffement climatique et les émissions de gaz à effet de serre (GES). 

Comme tous les pays, le Maroc est préoccupé par les conséquences des changements climatiques puisque il est situé dans une région terriblement vulnérable. 

Le Royaume a adopté une charte nationale de l’environnement et du développement durable qui a pour objectif de réduire ses émissions de GES de 32 pc à l'horizon 2030.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara