Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Communiqué - EM - publié le Dimanche 12 Avril à 00:00

Communiqué du CSCSME : Suite à l'incursion armée du Polisario




Suite à la récente incursion des milices de Polisario, quelques 1400 hommes armés, dans une zone où des accords de cessez-le-feu ont été signés depuis 1991 ; le Comité Spécial Chargé du Sahara Marocain en Europe (CSCSME) condamne fermement cet acte dangereux qui ne peut que concourir la région du Maghreb au péril.



Le CSCSME et face à cette situation qui compromet la vie et l’avenir de toute la région du Maghreb exhorte la communauté internationale et toutes les ONG de mettre en garde l’Algérie, pays abritant ces groupes et dont cette opération a été ordonnée. Cette démarche, qu’il faut rappeler, sponsorisée par le pouvoir algérien, empêche toute initiative de relance de l’Union maghrébine. Cette violation de cessez-le-feu est une machination politique pour contrer la dynamique politique marocaine qui s’est engagé, avec toute responsabilité, d’oeuvrer pour faire avancer les négociations autour de la résolution onusienne 1813. Cette croyance optimiste en l'avenir est un véritable acte de foi, est une clairvoyance portée par l’initiative marocaine d’octroyer à ces provinces du sud une autonomie avancée dans le but de chercher une solution pacifique à ce différend. Ce projet qui a été entériné et soutenu par la communauté internationale a été qualifié réaliste et réalisable par plusieurs responsables onusiens et par de nombreux observateurs internationaux. Outre que cette condamnation, le CSCSME apostrophe le pouvoir algérien sur la situation des familles marocaines séquestrées dans les camps de la honte de Tindouf, sur son sol. Ces familles marocaines, et malheureusement, ont été utilisées dans cette descente à l’enfer et ont été forcées d’être des boucliers humains lors de cette transgression grave des accords de Houston de 1997 et les engagements sur le cessez-le-feu de 1991. Cette manipulation délétère n’est que le résultat d’une politique de confusion menée par le pouvoir algérien. Ce dernier, dans une stratégie de maniement machiavélique de cette situation déplorable des familles marocaines claustrées sur son sol, et en misant sur le soutien démesuré de certains organes de presse vise à banaliser le conflit et la détention de ces innocents. Dr. Cherkaoui ROUDANI - Secrétaire Général du CSCSME

               Partager Partager


Commentaires