Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



MAP - publié le Lundi 7 Septembre à 10:42

Communales-Régionales 2015: Le taux de participation élevé dans les provinces du Sud, un référendum confirmatif en faveur de la régionalisation élargie






Rabat - Le taux de participation élevé enregistré dans les provinces du Sud lors des élections communales et régionales du 4 septembre n'est pas un simple taux qui mesure la réponse des électeurs aux campagnes appelant à la participation au scrutin, mais il constitue un message politique clair et sans équivoque et un référendum confirmatif en faveur de la régionalisation élargie et du processus de réforme dans lequel le Maroc s'est résolument engagé.
Communales-Régionales 2015: Le taux de participation élevé dans les provinces du Sud, un référendum confirmatif en faveur de la régionalisation élargie
Ce n'est pas fortuit que le taux de participation s'est établi à environ 80 pc dans certaines régions du Sud (79,53 pc dans la province d'Aousserd). La réponse aussi intense à l'appel du devoir national confirme la détermination de l'écrasante majorité des populations de ces contrées du Royaume de se positionner, comme c'est le cas à chaque événement national, parmi ceux attachés à l'unité nationale et au processus de réforme initié par le Maroc depuis plus d'une décennie.

Pour le professeur et expert en relations internationales, Hassan Boukantar, la forte participation des populations des provinces du Sud aux élections communales et régionales "confirme l'attachement des habitants de ces régions à l'unité nationale et au processus démocratique engagé par le Maroc, d'autant plus que la mise sur les rails du projet de la régionalisation élargie était l'enjeu principal de ces échéances".

M. Boukantar, professeur à la Faculté de droit de Rabat, a souligné, dans une déclaration à la MAP, que la participation massive des habitants des provinces du Sud à ces échéances "prouve clairement le bien-fondé de l'approche marocaine en vue du règlement de la question du Sahara, contrairement aux allégations des adversaires de l'intégrité territoriale du Royaume".

L'ambiance dans laquelle s'est déroulé le scrutin et les déclarations faites par nombre d'électeurs dans cette partie du Royaume à l'issue de l'opération de vote renseignent sur l'implication intense et spontanée dans ce scrutin qualifié par Ibrahim ben El Maâti (professeur) d'"une étape historique très importante" dans le renforcement du processus de réformes, la promotion de la démocratie et des droits humains et la consolidation des chantiers de développement dans le cadre de l'unité et la défense des constantes nationales.

Il a ajouté que la participation massive des habitants des provinces du Sud du Royaume dans les élections communales et régionales constitue une nouvelle étape vers le renforcement du processus démocratique du Royaume et l'édification des institutions constitutionnelles.

De son côté, M. El Mahfoud Ould Abrik (Laâyoune) a souligné que sa participation à ce scrutin émane de sa conviction du devoir de s'impliquer en vue de garantir le succès de cette étape historique que SM le Roi Mohammed VI a voulu qu'elle soit un tournant décisif pour hisser le Royaume au rang des pays développés qui jouissent de pratiques démocratiques séculaires.

Membre du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (Smara), M. Noureddine Darif, a, pour sa part, souligné que l'implication de la population des provinces du Sud à la réussite de ce rendez-vous électoral, tout comme lors de l'ensemble des échéances précédentes, dénote de leur ferme volonté de contribuer à la promotion du processus de réformes démocratiques à travers la mise en œuvre des dispositions de la nouvelle Constitution.

M. Darif a formé le vœu de voir ces élections communales et régionales faire émerger des élites qui soient à la hauteur des aspirations des différentes franges de la société marocaine, à même de relever les défis qui se posent à l'avenir dans divers domaines.

Cette participation, à portée nationale très profonde, dénotent ainsi, selon de nombreux acteurs, d'une ferme volonté de la part des habitants de ces provinces de s'impliquer dans le renforcement du processus démocratique et la consolidation des fondements du développement de sorte à gagner le pari de la régionalisation avancée.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».