Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Vision.ma - publié le Jeudi 13 Octobre à 15:47

Colonisation en 2005 de Sebta et Melillia et les conséquences




L’équipe de Vision.ma s’est intéressée aux derniers événements qui ont fait l’objet d’une virulente Polémique et ceci à un niveau international. Il s’agit de rappeler à l’ensemble de l’opinion public que ce problème ne pouvait être Régler que par un seul pays. Avec le soutien des différents médias et sites internets marocains voici une analyse sur cette question.



Le gouverneur de la région de Nador estime que pour chaque personne en situation irrégulière sur le territoire marocain, le budget revient à cent euros par immigrant lors des interpellations sans parler du rapatriement. Tout ceci est donc utiliser pour la lutte contre l’immigration, plutôt que dans les désenclavements des zones rurales, dans la création des routes ou autres infrastructures et services.

Il faut comprendre que tout cela a un coût pour le Maroc qui a lui seul a une charge importante.
Sans parler des médias notamment français voir espagnols qui se font un plaisir de dénoncer les actes des autorités marocaines largement débordés par cette situation , sans pour autant relever le fait que le Maroc n'a reçu une quelconque aide des états membres de l’union européenne préferant de loin observer la situation et laissant ainsi l’Espagne et le Maroc s’occuper seuls de ce problème.

Quand à L’Algérie, elle décide de fermer ses frontières après avoir laisser un nombre important d’immigrants traverser la frontière voisine avec le Maroc, car la plupart de ces voyageurs en quête de l’eldorado européen passent par l’Algérie avant de pouvoir se rendre au Maroc après de longs mois de marche.

L’UE et l’Espagne ainsi que le Maroc ont décidés de mettre en place un certain nombre de mesures pour faire face à ce flux migratoire en commencons par l'organisation d'une réunion sur le thême de l'imigration entre UE et Pays Africains.

Il n’en demeure pas moins que nous soulevons ici , non pas le problème de ces africains amis et voisins du Maroc en quête d’un meilleur lendemain, nous voulons portés l’accent sur le fait, que pour que ces immigrants cessent de la sorte ces missions « suicides », il faut que les pays occidentaux aident les pays africains en difficultés à se développer, pour que ceux-ci créent de la richesse et des emplois et pour les candidats à l’exil soient ainsi moins nombreux.

Tant que la misère sera aux portes de l’UE, l’on pourra essayer de mettre en place des murs plus haut encore ou des fils de barbelés encore plus repoussant, il n’en demeure pas moins que cela ne servira pas à grand-chose .

Il faut aussi savoir que l’Espagne tient en sa possession deux villes qui seront un jour quoi qu’il arrive Marocaines, car ce sont deux villes qui sont victimes du colonialisme des temps modernes. Certains espagnols et partis fustigent le Maroc sur son Sahara, mais eux ne font guère mieux !
Ce qui est inacceptable, est que ces dites villes prises en possession des espagnols augmentent justement le problème, puisque si ces villes étaient Marocaines, les problèmes de ces flux migratoires seraient d’une autre forme et peut être beaucoup moins importants qu’il ne le sont aujourd’hui.

Quand à nos amis africains subsahariens, ils connaissent le Maroc et ses habitants ainsi que leur légendaire hospitalité, inutile de dire que les amalgames douteux lier au racisme n’ont nullement place.


               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles