Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


APS - publié le Jeudi 18 Septembre à 11:18

Climat : il faut "changer de cap" pour maîtriser le réchauffement de la planète



New York - L'envoyée spéciale des Nations unies sur le changement climatique Mary Robinson a appelé mercredi à "changer de cap" pour maîtriser le réchauffement de la planète, à quelques jours de la tenue du sommet sur le climat au siège des Nations unies à New York.



Plus de 120 chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus pour cette réunion censée donner un nouvel élan aux négociations climatiques, en prévision d'une grande conférence mondiale l'an prochain à Paris.
 
"Il faut changer de cap, prendre des décisions qui nous ramènent vers un monde plus sûr, où la hausse de température ne dépasse pas 2 degrés Celsius. Or nous n'allons pas dans cette direction", a déclaré Mme Robinson, citée par l'AFP.
 
L'objectif des négociations est de s'entendre sur les moyens de limiter à deux degrés Celsius le réchauffement de la planète par rapport à l'ère pré-industrielle. Or selon les scientifiques, si les émissions de gaz à effet de serre se maintiennent au niveau actuel, la planète devrait gagner quatre à cinq degrés à la fin du siècle.
 
"Il s'agira du plus grand rassemblement de chefs d'Etat jamais organisé sur le problème du climat, à un moment où le monde a pris conscience qu'il faut agir d'urgence", souligne-t-elle.
 
L'ancienne présidente irlandaise a été nommée en juillet par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon pour préparer le sommet, considéré comme une étape essentielle pour éviter de répéter à Paris l'échec de la conférence de Copenhague de 2009.
 
Le sommet aura lieu à la veille de la session plénière annuelle de l'Assemblée générale de l'ONU, où les dirigeants mondiaux passeront en revue les crises du moment.
 
Mme Robinson "espère que le sommet climatique suscitera un grand élan et quelques surprises et donnera le sentiment que nous pouvons surmonter ce problème majeur". "C'est le problème le plus urgent pour la planète, le plus important".
 
Bien que le sommet ne fasse pas partie formellement du cycle de négociations climatiques, Ban Ki-moon a demandé aux chefs d'Etat et de gouvernement présents de dévoiler leurs plans d'action et de prendre des engagements afin de faciliter un accord à Paris en décembre 2015.
 
Selon Mary Robinson, la réunion va déboucher sur des initiatives concrètes, dont une déclaration sur la tarification du carbone et des partenariats dans des secteurs comme l'agriculture, les obligations vertes ou la forêt.
 
"Il y aura une déclaration sur le carbone à laquelle se rallieront un grand nombre d'Etats et d'entreprises importantes", a-t-elle indiqué. Cette déclaration ne fixera pas un tarif unique mais aidera à faire admettre l'idée qu'il faut faire payer les émissions de dioxyde de carbone (CO2).
 
Mme Robinson participera aussi dimanche à New York à une grande Marche pour le climat où les organisateurs attendent 150.000 personnes.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara