Lemag.ma : Le quotidien maghrébin
     

Suivez-nous
App Store | © icondock.com
Twitter | © icondock.com
Facebook | © icondock.com
Newsletter | © icondock.com
YouTube | © icondock.com
Mobile | © icondock.com
Podcast | © icondock.com
Rss | © icondock.com





Chuck Hagel : Les coupes budgétaires menacent toutes les missions du Pentagone


Reuters - publié le Samedi 2 Mars 2013 à 10:00


Washington : Le gel automatique de 85 milliards de dollars de fonds publics, dont 46 pour le seul budget de la Défense, risque d'empêcher les Etats-Unis de mener à bien l'ensemble de leurs missions militaires, a averti vendredi Chuck Hagel, nouveau numéro un du Pentagone.


Chuck Hagel : Les coupes budgétaires menacent toutes les missions du Pentagone
Ces coupes vont contraindre l'US Navy à se passer à terme de quatre unités aériennes, l'Armée de l'air va devoir réduire immédiatement les heures de vol et des formations seront annulées dans l'Armée de terre, a-t-il précisé à l'occasion de la première conférence de presse depuis son investiture, mercredi.

"Laissez-moi vous dire clairement que cette incertitude met en péril notre capacité à mener à bien toutes nos missions", a souligné le secrétaire à la Défense.

Chuck Hagel s'est toutefois montré beaucoup moins pessimiste que certains fonctionnaires de son ministère, selon lesquels la réduction des crédits remettra en cause le statut de première puissance militaire des Etats-Unis.

"L'Amérique dispose de la force de combat la meilleure, la plus efficace et la plus puissance au monde. La hiérarchie de cette institution, à commencer par l'état-major interarmes, ne laissera pas cette capacité s'éroder", a-t-il promis.

"Nous gérerons ces problèmes. Il s'agit d'ajustements. Nous avons anticipé ce genre de réalités et nous ferons ce que nous devons faire pour préserver les capacités de nos forces."

Barack Obama a reçu vendredi les chefs de file des groupes parlementaires pour tenter d'éviter l'entrée en vigueur des coupes, mais cette réunion de la dernière chance est restée vaine. En l'absence d'accord, le président doit informer le Congrès avant minuit de l'entrée en vigueur de ces coupes budgétaires.

Cette mesure, appelée "séquestre", a été adoptée en 2011 pour pousser le Congrès à trouver un compromis sur la réduction du déficit budgétaire.




Actus | Société | Economie et Entreprise | Sport | Focus | Cultures | Libraire | Médias et Tech | Analyses | Chroniques | Interviews | Lemag | Le Courrier




Abonnez-vous à la Newsletter


Nous Suivre

#Lemag..ma