Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



Larbi Amine - Emarrakech - publié le Jeudi 29 Novembre à 08:59

Christopher Ross arrête les négociations informelles sur le Sahara




New-York : Depuis sa prise de fonction en tant qu’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU au Sahara, Ross n’a conduit depuis 2009 que des pourparlers informels entre le Maroc et les représentants des séparatistes du Polisario, recrutés par le régime algérien.



Mercredi 28 novembre à New York, au siège des nations unis, s'est organisée une rencontre de consultations sur l'affaire du Sahara.

Durant cette réunion, a présenté Christopher Ross, un rapport sur sa longue tournée, qu’il effectua sur ce sujet, un mois de cela, au Maroc, en Algérie, en Mauritanie, en Espagne et en France.

Ross: Point de dissension entre le Maroc et l'ONU

En marge de sa séance, Ross fit des commentaires à la presse sur son sujet, le disant encore «très préoccupant».

Il estima que «réunir une nouvelle session de discussions informelles, ne ferait pas avancer la recherche d'une solution …. Nous en avons eu neuf depuis août 2009 et sans résultats».

Ross indiqua que vint le temps d’une diplomatie directe et itinérante : «J’irai consulter les pays directement concernés ainsi que les parties voisines et au Sahara» a t il dit, espérant que «ces périples, permettront à terme d'organiser à nouveau des rencontres en face à face entre les parties concernées».

Il avertit que «Laisser ce conflit s'envenimer est une option risquée car la région est menacée par des éléments extrémistes, terroristes et criminels opérant au Sahel voisin».

«Les parties et les pays voisins, ainsi que les membres du Conseil de sécurité , ont accueilli favorablement cette approche et se sont déclarés prêts à travailler avec moi dans les prochains mois» annonça alors Christopher Ross qui assura que n’existe point de controverses ni de dissensions entre le royaume et l’ONU.

               Partager Partager


Commentaires