Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Sameh Fawzi - CGNEWS -Em - publié le Mercredi 18 Juin à 12:03

Chrétiens et Musulmans unis dans le mariage




Le Caire : Au cours de ces dernières années, j’ai assisté au mariage d’un certain nombre de mes collègues musulmans dans des mosquées. Chaque fois que je prends part à l’un de ces charmants événements, j’ai l’impression que les mariages musulmans ressemblent de plus en plus, du moins dans la forme, aux mariages chrétiens.



Autrefois, les musulmans célébraient leurs mariages dans leurs maisons ou dans un country club, mais à présent, c'est dans les annexes de mosquées, toujours pleines, que se succèdent les célébrations de mariage, surtout le jeudi et le vendredi.

La semaine passée, je suis allé au mariage d'un ami à la mosquée, et c'est là que mes premières impressions se sont transformées en convictions. Il semblerait que désormais une culture égyptienne impose les rituels communs à tous les Egyptiens. Les cérémonies de mariage des deux communautés religieuses tendent l'une vers l'autre.

Les chrétiens doivent contacter l'église quelques mois à l'avance pour réserver l'heure accordée à leur cérémonie. Les musulmans doivent désormais en faire de même : à l'entrée de la mosquée, surtout si celle-ci est célèbre, vous trouverez un horaire des mariages pour chaque jour. Chaque couple sur la longue liste des mariages à célébrer n'a droit qu'à une heure.

A l'église, la mariée et le marié s'assoient chacun sur un grand siège dans l'aile orientale du bâtiment, entourés de fleurs et de bougies. A la mosquée, dans la salle prévue pour les banquets, il y a aussi une place spéciale pour les mariés, également ornée de fleurs et de bougies.

Quand le couple entre dans l'église, c'est sur un bel hymne à la gloire de Dieu appelé « Roi de la Paix ». A la mosquée, le couple fait son entrée pendant que sont récités les quatre-vingt dix-neuf attributs de Dieu.

Selon le rituel chrétien, la cérémonie se déroule en trois étapes : la déclaration, les bénédictions et les prières. Le prêtre doit d'abord annoncer les prénoms des mariés et leur désir de s'unir devant Jésus-Christ, puis les bénir et inviter l'assistance à prier Dieu pour qu'ils trouvent le bonheur et la fidélité dans leur mariage.

A la mosquée, j'ai retrouvé des gestes similaires. Celui qui officie annonce les prénoms des mariés et les déclare mari et femme selon l'islam. Puis, il demande à l'assistance de prier Dieu pour le bonheur et la prospérité du couple.

Sur le plan culturel, on pense parfois que les musulmans et les chrétiens se sont éloignés les uns des autres. Cependant, un examen plus profond de leur vie quotidienne montre les nombreuses similitudes entre eux, quoiqu'ils semblent incapables d'explorer et de nourrir cette proximité.

Malheureusement, les fanatiques des deux bords prêchent un culte de la haine en traçant des limites qui divisent les chrétiens et les musulmans. Lorsque j'ai fait part de ce que j'avais observé sur les cérémonies de mariage à un ami musulman traditionaliste, il a accepté les ressemblances tout en essayant de me convaincre que ce qui se passe n'est pas nouveau, mais simplement un retour naturel de l'Egypte aux vraies valeurs de l'islam.

Pourtant, je continue à croire que les Egyptiens peuvent avoir une religion différente tout ayant de la même culture.

J'aime envisager les problèmes d'un point de vue culturel. Ainsi, malgré une certaine désintégration sociale évidente, j'ai quand même le sentiment de continuer à vivre dans une société homogène.

*Sameh Fawzi est un journaliste égyptien, chercheur doctorant, spécialiste dans le domaine du pouvoir et de la citoyenneté.



               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles