Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



par Joshua M. Z. Stanton - CGNEWS - publié le Dimanche 8 Août à 00:06

Choisir la liberté à la peur au Park51




New York – Le terrorisme est cruel et foudroyant et son but ultime est la peur. Les terroristes espèrent monter les alliés les uns contre les autres et créer des tensions entre compatriotes. Les atrocités commises par les terroristes, le 11 septembre 2001, ont été particulièrement dévastatrices et, à bien des égards, la peur engendrée par les attentats est encore présente aujourd'hui.



Depuis le printemps dernier, les critiques condamnent le projet de centre communautaire musulman dans le Lower Manhattan, auparavant connu comme la maison de Cordoue (Cordoba House). Les dirigeants du centre communautaire l'ont récemment rebaptisé Park51, en référence à son adresse (51 Park Place). D’une part pour souligner qu'il se trouvera à quelques blocs du Ground zero et d’autre part pour affirmer qu’il ne s’agira pas d’une « mosquée du Ground zero » comme elle avait été évoquée.

Une fois construit, Park51 offrira « une salle de spectacles de 500 places, une piscine, des espaces d'exposition, des librairies [et] des restaurants » Il constituera un « réseau culturel » pour la ville de New York, selon l'un des organismes parrains, l'Initiative de Cordoue, qui favorise des relations positives et un dialogue interreligieux entre le monde musulman et l'Occident.

Bien qu'un groupe musulman en soit à l'origine et qu'il sera en effet doté d'une salle de prière pour musulmans, le lieu sera ouvert à tous les habitants de New York et pourvu de toutes les installations dignes d'un centre communautaire de premier ordre.

En dépit de la valeur indéniable de Park51 pour la ville de New York et ses habitants, sa situation, à quelques encablures de Ground zero, a suscité des protestations visant à empêcher les musulmans américains de pratiquer leur religion en toute liberté et en paix et d'ouvrir leurs portes pour accueillir des invités de toutes confessions.

La terrible contradiction est que, sous prétexte de lutter contre le terrorisme, certaines critiques à l'égard de Park51 servent involontairement la cause des terroristes qui nous ont si sauvagement attaqué le 11 septembre 2001. Les terroristes voulaient que nous ayons peur. Ils voulaient que nous mettions nos droits en danger. Ils voulaient que nous pensions que toutes les religions n'étaient pas les bienvenues en Amérique. Ils voulaient que nous causions notre perte en dénigrant nos propres principes.

Bien que le Premier Amendement à la Constitution des Etats-Unis d'Amérique stipule que « le Congrès ne fera aucune loi qui touche l'établissement ou qui interdise le libre exercice d'une religion », il appartient en fin de compte aux citoyens américains de garantir l'application pleine et entière des principes consacrés par la constitution. Lorsqu'un groupe religieux se voit empêché, par écrit ou dans la pratique, de créer un lieu de rassemblement pour la communauté, ces idéaux se trouvent affaiblis.

Les protestations contre Park51 sont d'autant plus graves qu'elles amoindrissent la liberté d'une communauté religieuse qui cherche non seulement à se créer un lieu de rassemblement mais aussi à offrir un espace aux Américains de toutes confessions.

En tant qu'Américains, nous devons défendre Park51 comme faisant partie d'une société libre. Un nouveau mouvement se prépare à ne faire que ça. Connu sous le nom de Religious Freedom USA (www.religiousfreedomusa.org), le groupe cherche à protéger le droit à la liberté religieuse de tous les Américains et concentre spécialement ses efforts sur Park51.

Dotée d'une base de soutien solide et variée au sein du conseil des conseillers, Religious Freedom USA projette de diffuser une campagne vidéo en ligne pour amplifier la voix des dirigeants actuels et émergents qui sont autorisés, par leur foi et leur patriotisme, à soutenir la liberté religieuse et Park51. La campagne vidéo servirait ensuite à galvaniser le soutien à travers la ville de New York et au-delà pour des rassemblements et des manifestations publiques en faveur de Park51, et des plaidoyers dans les campus et congrégations, les séminaires et les organisations civiles.

En tant qu'un des cofondateurs de Religious Freedom USA, j'ai trouvé que mon travail était à la fois profondément patriotique et religieux. En tant que juif et futur rabbin, je ne peux prier avec un coeur comblé alors que d'autres, dans la même ville, ne peuvent se rassembler pour faire de même, surtout lorsqu'ils cherchent à ouvrir leurs portes à d'autres.

Le grand rabbin Hillel, du premier siècle avant J.-C, est connu pour avoir dit : « Si je ne suis pas pour moi, qui le sera ? Si je suis seulement pour moi, que suis-je ? Je réponds par sa dernière phrase: « Si pas maintenant, quand? »

La protection de la liberté religieuse pour tous commence maintenant. Elle commence à Park51. Elle commence avec Religious Freedom USA.

###

*Joshua M. Z. Stanton est co-rédacteur en chef du Journal of Inter-Religious Dialogue (www.irdialogue.org) et membre rabbinique du programme Schusterman au Hebrew Union College de New York. 


Tagué : cgnews

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles