Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Mercredi 15 Juin à 11:13

Cheikh Tijane Gaye. L’installation par le Roi du Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains, une initiative de grande importance pour le continent



Dakar - L’initiative de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, qui a présidé, mardi à la mosquée Al Qaraouiyine à Fès, la cérémonie d’installation des membres du Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains, revêt une grande importance pour le contient, a affirmé le président de la Coordination des Tijanes de Dakar, Cheikh Tijane Gaye.



L’initiative Royale d’instituer une entité visant à promouvoir la coopération africaine est d’un grand intérêt en ce sens qu’elle sert le développement des sociétés du continent, a souligné M. Gaye dans une déclaration à la MAP, relevant que l’initiative du Souverain permettra surtout de renforcer la paix dans le monde.

Rappelant la situation qui prévaut dans certains pays arabes et africains, M. Gaye a qualifié l’initiative de SM le Roi de "très bénéfique", notant qu’elle intervient à point nommé. 

Il a également exprimé le souhait que l’initiative Royale soit "une réussite totale" en vue de renforcer la paix en Afrique et dans la Oumma islamique.

La coordination des Tijanes de Dakar accueille avec une grande satisfaction l’annonce de l’installation du Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains, poursuit M. Gaye qui se félicite cette initiative et prie Dieu de la couronner de succès.

Dans un discours prononcé mardi à la mosquée Al Qaraouiyine à Fès, SM le Roi a affirmé que cette Fondation constitue un cadre permettant aux Ouléma de "remplir le devoir qui leur incombe de faire connaître l’image réelle de la religion tolérante de l’Islam et de promouvoir ses valeurs que sont la modération, la tolérance et la volonté de coexistence".

Le Souverain a également souligné que la décision de mettre en place cette institution procède d’une "conception intégrée de la coopération constructive et d’une volonté de répondre concrètement aux demandes de nombre de pays africains frères, en matière religieuse". 

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus