Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
PNUE : MASEN lauréate du prestigieux prix "Champions de la Terre", la... | via @lemagMaroc https://t.co/rwL3yyD0AA https://t.co/PFWit4edpM


MAP - publié le Mardi 1 Mars à 10:30

Charles Saint-Prot : Le Maroc apporte la compétence et la crédibilité requises pour créer un corps d'imams dont la France a besoin



Paris - Le Maroc apporte la compétence et la crédibilité requises pour créer un corps d'imams dont la France a besoin, a souligné l'universitaire français et directeur général de l'observatoire d'études géopolitiques de Paris, Charles Saint-Prot



"Seul le Maroc, maillon fort contre l'extrémisme, apporte la compétence et la crédibilité requises pour enfin créer un corps d'imams et d'aumôniers dont la France a besoin", a indiqué l'expert français dans un tribune publiée lundi sur le site du quotidien français "L'Opinion".

Il a dans ce sens relevé que la coopération entre Rabat et Paris dans ce domaine est véritablement stratégique, rappelant que le président français François Hollande avait déclaré qu'une coopération avec le Maroc "pourrait nous aider à développer un islam de France compatible avec les valeurs républicaines".

M. Saint-Prot a aussi rappelé que lors de la visite du président français, les 19-20 septembre dernier à Tanger, la France et le Maroc ont signé une déclaration relative à la coopération en matière de formation d'imams au nouvel institut Mohammed VI, notant que l'idée serait, à partir d'une sélection assurée par l'Union des mosquées de France, de former les futurs enseignants des structures qui devront être créées en France, avec des organismes de droit français, afin de délivrer une formation théologique de haut niveau.

L'universitaire français a affirmé, sur un autre registre, que l'exception marocaine s'explique par la stabilité de ce pays dans une partie du monde particulièrement tourmentée, ainsi que par l'efficacité de la lutte antiterroriste et anti-extrémiste.

"Le Maroc a une action très concrète pour la stabilité de la région sahélo-saharienne. Ses services sécuritaires, dont la compétence est reconnue, fournissent une assistance technique de premier ordre aux pays africains et coopèrent étroitement avec les services des pays européens, notamment la France, la Belgique et l'Espagne", a-t-il dit.

Sous le titre "Le Maroc est le maillon fort contre l'extrémisme", l'universitaire a relevé que le Royaume a également une position très claire contre l'extrémisme religieux, soulignant que SM le Roi est le Commandeur des croyants et, à ce titre, le chef de file de l'Islam modéré et le seul habilité à fixer le cap du champ religieux.

"La réponse à cette radicalisation ne peut être seulement sécuritaire mais elle consiste encore à déconstruire la propagande radicale en se plaçant sur le terrain cognitif et en enseignant les principes fondamentaux", a-t-il fait valoir, indiquant que l'action conduite sous l'autorité du Souverain place le Maroc en pointe dans la lutte contre la déviance extrémiste.

Le Maroc joue aussi un rôle déterminant par l'intermédiaire de son influence sur les grandes confréries (Tijaniya, Qadiriya, Boutchichiya ) qui sont des remparts contre le fanatisme, a-t-il fait observer, relevant que le Souverain a voulu intensifier le programme de formation d'imams dans divers pays pour aider à combattre la propagation de l'extrémisme.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara